Que répondre en entretien à : "Pourquoi moi et pas un autre ?"

entretien

Lors d’un entretien d’embauche, vous serez inévitablement confronté à des questions difficiles. L’une des interrogations les plus redoutées par les candidats est celle-ci : “Pourquoi moi et pas un autre ?”.

Ce type de question vise à vous pousser dans vos retranchements pour mieux évaluer votre capacité à convaincre, à mettre en avant vos qualités et à démontrer que vous êtes le meilleur choix pour l’employeur. Voici quelques conseils pour aborder cette problématique de manière efficace.

Comprendre l’enjeu de la question

Avant toute chose, il est essentiel de saisir l’objectif du recruteur lorsqu’il pose cette question. Elle permet de mesurer non seulement votre niveau de confiance en vous et votre enthousiasme à propos du poste, mais aussi votre capacité à analyser vos compétences et expériences afin de les adapter aux besoins de l’entreprise.

Un exercice d’autopromotion

Cette question invite à une certaine introspection. Le but est d’identifier clairement ce qui fait de vous un atout pour l’organisation. Les recruteurs cherchent souvent à discerner si un candidat a pris le temps de bien réfléchir à sa valeur ajoutée et si celui-ci sait se vendre. À cette fin, vous devez être en mesure de souligner ce qui vous distingue des autres candidats dans la course à cette opportunité.

Vous aimerez aussi :  Quelle est la meilleure faculté de droit en France ? Découvrez le classement exclusif !

Analyser les besoins de l’entreprise

Lorsque vous êtes confronté à la question “Pourquoi moi et pas un autre”, inutile de réciter les éléments présents sur votre CV. En revanche, il peut être pertinent de montrer en quoi votre profil répond spécifiquement aux besoins de l’employeur. Afin d’aligner vos compétences avec ces attentes, menez une analyse approfondie de l’offre d’emploi et de l’entreprise. Cette démarche permettra d’enrichir vos arguments et d’illustrer comment vous êtes le candidat idéal pour ce poste.

Mettre en avant ses forces sans vanité

Le défi lorsqu’il s’agit de parler de soi est de le faire sans paraître prétentieux. Toutefois, il ne faut pas tomber dans l’autre extrême en passant sous silence ses réussites et ses atouts. Voici quelques pistes pour se vendre sans ostentation :

Utiliser des exemples concrets

Rivaliser de superlatifs pour évoquer ses performances n’est pas convaincant. Préférez donner des exemples précis illustrant vos réalisations et votre manière de travailler. Cela permettra au recruteur de visualiser plus aisément ce que vous pourriez apporter concrètement à son entreprise et donc de se projeter avec vous comme futur collaborateur.

Éviter les généralités

Les phrases toutes faites du type “je suis très organisé” ou “je m’adapte facilement” ne sont pas percutantes. Adoptez plutôt une approche plus nuancée et personnalisée : décrivez des situations spécifiques qui démontrent vos compétences et mettent en lumière les qualités que vous souhaitez mettre en avant.

Adopter un ton modeste

Exprimez-vous avec humilité et simplicité pour parler de vous-même. Par exemple, au lieu d’affirmer que vous êtes “le meilleur”, mentionnez que vous avez pu constater que vous excellez dans tel ou tel domaine grâce à des expériences passées. L’important est de trouver un juste milieu entre assurance et modestie.

Vous aimerez aussi :  Quelles sont les 10 meilleures écoles de commerce en France ?

Gérer le timing également

Répondre à cette question peut être délicat sur le plan émotionnel et cognitif. En tant que candidat, il est important de gérer votre temps de parole :

  1. Ne pas trop soliloquer : Veillez à l’équilibre entre les informations apportées et la capacité d’écoute du recruteur. Accorder trop de temps à cette question risque de donner l’impression que vous noyez le poisson ce n’est point souvent apprécié.
  2. Prendre le temps nécessaire pour répondre : Prenez quelques secondes pour réfléchir à la meilleure manière d’aborder la question. Évitez de vous précipiter dans une réponse automatique, qui pourrait sembler superficielle.

Bonnes pratiques pour réussir sa réponse à “Pourquoi moi et pas un autre ?”

Voici quelques points-clés à garder en tête pour construire une réponse cohérente et convaincante :

  • Restez professionnel : évitez les anecdotes trop personnelles ou les considérations hors-sujet.
  • Adaptez votre discours : faites le lien entre vos forces, les besoins de l’entreprise et le poste pour lequel vous postulez.
  • Privilégiez la qualité : plutôt que d’aligner toutes vos compétences pêle-mêle, choisissez les plus pertinentes et argumentez autour d’elles.

Penser aussi à prévoir des questions en retour auprès du recruteur

En fin d’entretien, il est généralement proposé au candidat de poser des questions s’il en a. Aux yeux du recruteur cela démontre un réel intérêt pour l’opportunité et pas seulement une démarche superficielle d’entretien “classique”. Alors n’hésitez pas à exprimer vos questionnements qui pourront en retour permettre au recruteur d’avoir davantage confiance en vous. Pensez également à glisser que vous étudiez ses réponses afin de vous assurer de bien correspondre aux attentes du poste, cela pourrait vous être vraiment bénéfique.

Laisser un commentaire