camernews-Jean-Paul-Akono

VOL DE 20 MILLIONS À JEAN PAUL AKONO : LE PRINCIPAL SUSPECT LIBÉRÉ

VOL DE 20 MILLIONS À JEAN PAUL AKONO : LE PRINCIPAL SUSPECT LIBÉRÉ

L’ancien sélectionneur du Cameroun décide d’abandonner l’affaire.

De la France où il suit sa rééducation, Jean Paul Akono, ancien sélectionneur des Lions Indomptables, vient d’apprendre que Mballa Mekongo, principal suspect du vol de 20 millions devant servir à ses soins, a été libéré sous caution. Joint au téléphone par Boney Philippe d’Amplitude Fm, Jean Paul Akono se dit déçu par la tournure des évènements et décide de tout abandonner. «Vous faites bien de me le rappeler. J’ai appris il y a quelques jours que M. Mballa Mekongo a été libéré sous caution par un magistrat sans que l’on ne sache dans quelles conditions.

Je suis vraiment navré de constater que ce monsieur, avec l’acte qu’il a posé, se retrouve aujourd’hui en liberté, même si on dit que c’est une liberté provisoire. Apparemment, il y a eu des mouvements au niveau des magistrats et le nouveau qui est arrivé a accepté cette libération. Je ne sais pas ce que Mballa Mekongo a fait, ou alors il a mis le magistrat dans sa poche, comme il l’avait déjà fait depuis les enquêtes. Je suis vraiment déçu par la justice camerounaise », a-t-il déclaré. « Je vais laisser M. Mballa Mekongo, puisqu’il s’agit de lui, avec sa conscience devant Dieu, ainsi que celui qui l’a libéré.

Je laisse tomber cette affaire, d’abord parce qu’elle a trop traîné et je ne sais pourquoi », poursuit J.P. Akono. Par la même occasion, Jean Paul Akono donne des nouvelles de lui depuis Vichy, où il attend d’être opérer du genou. Des nouvelles qui sont rassurantes : « Je suis bel et bien en vie, tout se passe assez bien. Je suis plus précisément à Vichy où j’attends me faire opérer du genou. Cette opération aura lieu le 8 avril prochain. Je suis en train de passer des examens préopératoires. Ce mal de genou est la conséquence de tous les traumatismes sportifs que j’ai eus pendant que j’étais en activité. J’espère que ça va bien se passer ».

En rappel, alors qu’il se rendait en France pour y subir sa rééducation à la suite d’un accident vasculo-cérébral (Avc), Jean Paul Akono a été dépouillé de la somme de 20 millions FCfa. Ce n’est qu’à son arrivée à Paris, que celui-ci va découvrir la disparition de son argent, au moment où il s’apprêtait à prendre le train à la gare de Vichy.

 

camernews-Jean-Paul-Akono

camernews-Jean-Paul-Akono