Visite à Douala de l’Ambassadrice de France au Cameroun

L’ambassadrice de France au Cameroun, Madame Christine Robichon, a effectué une visite à Douala du 5 au 6 mai 2014. De nombreuses rencontres et événements étaient au programme de ce déplacement dans la capitale économique camerounaise.

Un des événements principaux de la journée du mardi 5 mai était le lancement de la jeune équipe en océanographie de l’Université de Douala, un programme soutenu par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).

A travers ce projet de coopération scientifique, la France révèle une initiative supplémentaire entrant dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. L’IRD va soutenir à hauteur de 50 000 euros la jeune équipe de chercheurs de l’Université de Douala au titre d’un programme intitulé « Jeunes Equipes Associées à l’IRD » (JEAI). Ce programme vise l’émergence ou le renforcement d’équipes de recherche dans les pays du Sud dans le cadre de partenariats scientifiques avec les unités de recherche de l’IRD.

Cette cérémonie fut aussi l’occasion d’inaugurer une exposition d’affiches sur le thème « Océans et Climat ».

Un autre des rendez-vous de la journée était la visite des locaux de la nouvelle plateforme de vente en ligne www.cdiscount.cm, une filiale du groupe Casino. Le groupe Cdiscount, qui a été créé en 1998, entend capitaliser sa longue expérience dans le domaine du e-commerce afin d’offrir aux consommateurs camerounais un catalogue de 50 000 produits d’origine 100% européenne. Le projet lancé depuis décembre 2014 permet de se faire livrer à son domicile ou dans les points relais de Douala et Yaoundé.

Cette visite à Douala a aussi été l’occasion pour l’ambassadrice de France au Cameroun, de s’exprimer dans les médias de la capitale économique. Une interview de 26 minutes sur la chaîne de télévision Equinoxe TV a été réalisée. De nombreux thèmes tels que la coopération française dans le cadre de la sécurité face au contexte de la crise Boko Haram, la lutte contre la pauvreté, le soutien humanitaire, le processus de démocratisation au Cameroun ou encore les contrats C2D ont été abordés au cours de cet entretien.

La journée du mercredi 6 avril a quant à elle été ponctuée par une visite du Centre de Formation des Jeunes Pêcheurs (CFJP) de Bonamatoumbé. Cet établissement est appuyé par l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre du programme AFOP, une initiative d’appui à la rénovation et au développement de la formation professionnelle dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Enfin, un des autres temps forts de cette deuxième journée était la remise de médicaments à l’Organisation Catholique de Santé au Cameroun (OCASC). Ce don a été permis grâce aux fonds du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) dédiés à la mise en place d’une politique de partenariat entre le ministère de la santé publique et les organisations confessionnelles camerounaises, dont l’OCASC fait partie. Ce partenariat entre secteur public et secteur privé confessionnel à but non lucratif vise à développer des synergies. Les engagements du C2D en faveur des réseaux confessionnels de santé s’élèvent à plus de 9 milliards de FCFA, dont près de 3 milliards de FCFA ont été alloués à l’Organisation Catholique pour la Santé au Cameroun.