Vers la création et la construction d’une unité de production des réactifs d’hématologie et de biochimie

Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation (Minresi), Madeleine Tchuinté, a reçu en audience, le présidentdirecteur général de la société française de réactifs et d’instruments (SFRI), Gille Mougin, le mercredi 24 juin 2015 à Yaoundé.

Ce projet  majeur pour le Cameroun peut changer la biologie en apportant une production locale de réactifs qui sont des analyses de routine. Des tests qui sont pratiqués tous les jours dans les laboratoires du pays. L’avantage de l’implantation de cette unité médicale à l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM) permettra une autonomie du pays dans ce domaine et apportera une amélioration de la qualité des soins. On pourra aussi exporter ces produits dans les pays voisins, a expliqué Gille Mougin.

Pour le reste, ladite structure a pour mission d’assurer le développement de la recherche, dans toutes les disciplines médicales en vue de l’amélioration des conditions de santé, par une meilleure connaissance des aspects pathologiques, thérapeutiques, préventifs et nutritionnels des populations.

Par ailleurs, la mise en place de cette unité médicale sera à Yaoundé.  Le PDG de la société française a certifié que l’usine commencera à tourner d’ici le mois de décembre.