Un nouveau centre de contrôle technique voit le jour a Nkolfoulou

La cérémonie d’ouverture de cet édifice s’est tenue le 21 juillet 2015 en présence du ministre des Transports, Robert Nkili.

Pour répondre aux préoccupations du gouvernement sur les accidents de circulation dus au mauvais état technique des véhicules, le ministère des Transports a décidé de l’ouverture d’un nouveau centre de visite technique. Le centre de contrôle technique Auto vision, installé à Nkolfoulou, dans la périphérie de Yaoundé, a vu le jour le 21 juillet 2015. Presque un an après celui de Mendong (Yaoundé).

Ce nouveau centre de contrôle technique ouvert à Nkolfoulou est le 26e du genre sur toute l’étendue du territoire national. Cet édifice est construit sur une superficie d’environ 4000 m2 sur laquelle sont construits : un atelier de contrôle et des bureaux administratifs et techniques. Le centre de Nkolfoulou est équipé de machines d’une technologie récente qui répondent aux normes universelles. Pour les experts du domaine, ces machines permettront une meilleure analyse des fonctions d’identification des véhicules, de pression des pneus, de pollution, de ripage suspension freinage, de contrôle visuel et enfin de visibilité. Sur l’importance du contrôle technique, le ministre des Transports, Robert Nkili, explique : « le contrôle technique permet d’ausculter le véhicule en vue de remplacer les organes défaillants et de prendre la route en toute sécurité ».

Pour appuyer ces propos, le président directeur général du centre de contrôle technique automobile de Nkolfoulou, jean Michel Nyamba, soutient que : « le contrôleur technique contrôle les points obligatoires, vérifie l’absence des pièces et mentionne sur un procès-verbal signifié par la présence des vignettes ».

Le centre de contrôle technique de Nkolfoulou n’est pas seulement important, il présente aussi de nombreux avantages par rapport aux autres centres. Emmanuel Ebangue, chef contrôleur à Auto vision nous les cite : « ce centre est le plus grand de tous les centres du Cameroun. Il est doté des machines de dernière génération à l’instar des bandes Miller. Ces bandes disposent d’une mémoire interne qui relève tous les défauts des véhicules. Nous promettons aux automobilistes un service de qualité. Le temps que dure chaque contrôle est de 5 minutes minimum et de 15 minutes maximum ». Et le ministre Robert Nkili conclut : « automobilistes, syndicats de transport, allez faire ausculter vos véhicules dans les centres de contrôle technique. Venez ici à Nkolfoulou ».