Un enfant de 6 ans en possession d’une bombe interpellé

Selon des sources sécuritaires concordantes, un jeune garçon actuellement en exploitation par les forces de sécurité a été interpellé en fin d’après-midi hier, lundi 27 juillet 2015, en possession d’un sac contenant une bombe.

Le dangereux colis, apprend-on, venait de lui être remis par un individu non identifié, qui s’est fondu dans la nature au moment de l’interpellation de gamin.

L’enfant qui prenait alors la route pour le marché central de Maroua (le même qui avait fait mercredi dernier l’objet d’un attentat-suicide attribuéà Boko Haram), certifie que le sac lui a été remis contre une somme de 3 000 F Cfa, laquelle a été retrouvée entre ses mains.

Cette information laisse voir en filigrane le mode opératoire des éléments de Boko Haram qui enrôlent des enfants naïfs comme kamikazes pour perpétrer des attentats-suicides. Des sources concordantes parlent d’une gamine de 12 ans qui s’est faite explosée au marché central de Maroua le 25 juillet dernier. Les attentats au lieu-dit Pont vert à Maroua et à Fotokol ont aussi été perpétrés par des personnes d’un âge plutôt jeune, réputées candides.

Le gouverneur de la région de l’ExtrêmeNord n’a-t-il pas vu juste en instruisant, entre autres mesures d’urgence suite aux séries d’attaques-suicides perpétrés dans son unitéde commandement, le contrôle systématique de toutes les personnes et l’interdiction formelle aux enfants de vadrouiller dans la rue ?