Transport aérien: Un plan directeur pour l’aviation civile au Cameroun

Une «Feuille de route pour le développement des compétences en aviation civile pour le Cameroun» a été adoptée à l’issue d’un atelier de formation qui s’est achevé le 14 juillet 2016 à Yaoundé.

Comment faire pour que l’aviation civile impacte positivement la vie socio-économique camerounaise ? C’est la problématique sur laquelle les acteurs du secteur aéronautique vont se pencher dans les jours à venir. 237online.com Car, selon les experts de Cameroon civil aviation authority (CCAA) autorité civile aéronautique du Cameroun, l’aviation civile du pays a toujours navigué à vue. L’autopsie a été faite lors d’un atelier organisé par la CCAA du 11 au 14 juillet 2016 à Yaoundé et sous le thème : «Feuille  de route pour le  développement  des compétences  en  aviation  pour le  Cameroun». De cette plateforme, on retient que les participants ont reçu des instructions sur l’élaboration de la méthodologie d’une feuille de route pour le développement des compétences en aviation civile. Ladite feuille de route leur permettra «d’identifier les étapes et les outils  pour le développement de la feuille de route; d’appliquer les étapes et les outils dans

le cas du Cameroun; d’envisager l’application des dispositions de l’OACI au développement des compétences à  notre  contexte; et d’avoir les  outils  nécessaires  pour l’élaboration des termes de références pour l’établissement du plan directeur de l’aviation au Cameroun qui semble être le cap à suivre pour éviter une navigation à vue permanente pour notre aviation», indique le rapport sanctionnant la fin des travaux. Au vu de la satisfaction exprimée par les participants, c’est un ciel camerounais qui s’éclaircira bientôt. 237online.com Car comme nous le rappelions dans l’édition du 14 juillet dernier de votre journal, il y a de l’électricité dans l’air entre la CCAA et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). En effet, la compagnie nationale camerounaise du transport aérien (Camair-co), a été interdite de voler, le 21 juin dernier, vers la zone européenne et ceci jusqu’au mois de novembre 2016, pour ne pas avoir fait parvenir, à l’agence européenne de l’aviation civile, les documents complets sur l’état de l’audit de la Camair-co. «Pour  la levée de la restriction sur la zone Europe, la CCAA s’assurera des travaux effectués pour répondre aux exigences de l’audit TCO (Norvège, le Liechtenstein, l’Islande et la Suisse), puis demandera une réunion tripartite avec l’Union européenne», notifiait le DG de la CCAA, Paule Avomo Assomou Koki, au DG de Camair-co, Jean-Paul Nana Sandjo. Avec le retour du Boeing 737 de Camair-co (le DJA), de son séjour de sept mois pour révision en Ethiopie, la compagnie nationale du transport aérien a reçu un moratoire pour desservir à nouveau le ciel européen, tout au moins parisien jusqu’au 26 novembre 2016.