Transport Aérien : Les Majors Se Pressent Dans Le Ciel

Air France effectue une montée en gamme anticipant l’arrivée annoncée sur le marché camerounais d’un concurrent respecté.

Ca bouge dans le ciel camerounais. Les grandes compagnies aériennes s’activent pour préserver ou conquérir des parts dans un marché de plus en plus concurrentiel. Air France effectue ainsi une montée en gamme et propose de nouvelles cabines Best mises en ligne jeudi dernier à l’occasion du vol Paris-Charles de Gaulle – Yaoundé, après Douala, la première ville africaine à en bénéficier depuis le 7 avril dernier. Les clients peuvent profiter d’un cocon en plein ciel en cabine Business qui passe de 49 à 40 sièges. Le fauteuil s’adapte à la morphologie de l’occupant, de la position assise au lit de près de deux mètres.

« On a perdu en nombre de sièges, mais le client gagne en confort. Pour nous c’est très important », assure Yolande Boulou, chef de District Air France de Yaoundé, au cours d’un échange avec la presse vendredi dernier. Les clients découvrent également la nouvelle Premium Economy, proposant 40 % d’espace en plus, et la nouvelle cabine Economy, offrant un confort de voyage.

Avec cette nouvelle configuration, la classe Première actuelle disparaît des Boeing B777-200. Seuls les B777-300 seront équipés de Première avec de nouveaux plats signés Guy Martin, chef français. Air France tente ainsi de reconquérir une clientèle exigeante et parfois frustrée de voir les meilleurs avions de la compagnie voler souvent vers l’Amérique du Nord ou l’Asie. Il s’agit de taire les critiques d’une exploitation de la flotte jugée discriminatoire en fonction de la zone desservie avec cette rengaine souvent entendue : « les avions moins confortables réservées pour les lignes africaines. »

Mais la montée en gamme d’Air France prépare surtout, disent certains observateurs, l’arrivée annoncée dans le marché du transport aérien au Cameroun d’un concurrent de poids hyper subventionné et aux capacités financières presque illimitées, Emirates, une compagnie aérienne basée à Dubaï, et actuellement la plus importante des Émirats arabes unis et du Moyen-Orient reconnue internationalement pour la qualité de son service. Elle est aujourd’hui l’une des compagnies aériennes au développement le plus rapide au monde.

C’est un concurrent respecté avec lequel Air France devra compter à l’avenir dans un marché en pleine expansion qui a déjà accueilli Turkish Airlines. Air France qui dessert le Cameroun depuis plus de 65 ans intègre évidemment cette concurrence dans sa stratégie avec des résultats jugés satisfaisants : un taux de remplissage de 98% en haute saison environ 6 mois l’année et de 80% le reste de temps, 11 vols hebdomadaires au départ du Cameroun dont sept vols directs aller et retour Paris- Douala et quatre Paris Yaoundé.