camernews

Transit en Zone Cemac : les dernières instructions Gouvernementales d’Amba Salla

Transit en Zone Cemac : les dernières instructions Gouvernementales d’Amba Salla

Trois jours avant son départ du Gouvernement, Patrice Amba Salla a procédé à la rétrocession d’un matériel informatique d’une valeur de 1,5 milliards de Fcfa au Guichet Unique à Douala.

Le désormais ex ministre des Travaux publics, Patrice Amba Salla était trois jours plus tôt avant le décret le limogeant, l’hôte de marque du Guichet Unique des Opérations du Commerce extérieur (Guce) à Douala, où il était venu procéder à la rétrocession des équipements informatiques. Des équipements destinés à accélérer la dématérialisation des procédures du commerce extérieur dans le cadre du projet de facilitation des transports et du transit en zone Cemac. « Chers partenaires, j’ai pris bonne note de votre engagement à accompagner le Cameroun dans sa marche vers l’émergence, et plus particulièrement dans la mise en œuvre de l’important projet de Facilitation des Transports et du Transit en zone Cemac, en dépit des difficultés, notamment sécuritaires même si elles sont ponctuelles, que connaissent certaines régions de notre pays. Par ma voix, le Gouvernement de la République vous renouvelle toute sa gratitude pour ces appuis multiformes et toujours croissants », disait-il, en direction des représentants de la Banque Mondiale, partenaire financier du projet.

D’ailleurs les questions posaient quant à la présence d’un ministre des Travaux publics dans une zone habituée à accueillir les ministres des Finances, des Transports, et autres chefs de départements ministériels. Et Patrice Amba Salla d’expliquer que ce projet qui est une opération régionale couvrant la République centrafricaine, le Tchad et le Cameroun, est placé sous la maîtrise d’ouvrage du ministre des Travaux Publics. La mise en œuvre a nécessité la mobilisation de 230 milliards de Fcfa dont 9 milliards consacrés à la facilitation des échanges commerciaux. Sur ces 9 milliards, 1.5 milliard était réservé au Guce en vue de d’accélérer la dématérialisation des procédures du Commerce extérieur. Cet argent aura servi à l’acquisition du matériel dont la rétrocession justifiait sa présence ce jour à Douala.

Traficabilité

Concrètement, le matériel était composé de 06 serveurs, 70 ordinateurs, 50 imprimantes, 50 scanners, un robot de sauvegarde, 10 licences d’utilisation des logiciels et un important stock d’accessoires. En sa qualité de plateforme d’échanges qui met en relation de manière virtuelle les différents acteurs du commerce extérieur, le Guce se chargera d’installer une partie des équipements reçus auprès des administrations publiques impliquées.

Globalement, le projet vise l’accroissement des échanges commerciaux entre le Cameroun, le Tchad et la République Centrafricaine à travers l’amélioration de la traficabilité du réseau routier camerounais ainsi que la compétitivité de la place portuaire de Douala par laquelle transite 90% des importations en direction desdits pays. Le premier volet du projet est d’ailleurs infrastructurel, et vise l’amélioration de la traficabilité des corridors routiers Douala- N’Djamena et Douala –Bangui, à travers des travaux de réhabilitation de certains tronçons routiers, ainsi que la fluidité du transport ferroviaire par la remise en état de la voie ferrée entre Yaoundé et Belabo.

Pour ce qui peut être considérée comme sa dernière sortie gouvernementale, Patrice Amba Salla a dès lors engagé « le Guichet Unique à mener cette opération avec diligence et professionnalisme, conformément aux termes de la convention de rétrocession. » Il a en outre demandé au directeur général du Guce Isidore Biyiya, « de veiller à l’appropriation et à la pérennisation au sein des administrations bénéficiaires, des outils et du dispositif mis en place », non sans préciser que « pour le ministère des Travaux publics, la remise des équipements informatiques au Guce a une valeur significative. Elle traduit sa disposition et sa capacité à mettre en œuvre des projets complexes et intégrés impliquant plusieurs administrations et comportant des activités diverses… »

Message bien reçu par le Dg du Guce, qui a promis de faire bon usage de ce précieux investissement dans l’accomplissement de ses missions et l’atteinte de ses objectifs, notamment la réduction les couts et délais de passage des marchandises. Même si Patrice Amba Salla ne sera plus là pour apprécier.

 

camernews

camernews