camernews-camtel

Télécommunications: Le Premier Ministre instruit le rétablissement des lignes de Camair-Co, CRTV, SOPECAM… coupées par CAMTEL à cause d’une ardoise de 60 milliards de FCFA

Télécommunications: Le Premier Ministre instruit le rétablissement des lignes de Camair-Co, CRTV, SOPECAM… coupées par CAMTEL à cause d’une ardoise de 60 milliards de FCFA

La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) avait coupé les lignes téléphoniques et internet de ces sociétés. Mais le Premier Ministre a ordonné le rétablissement desdites lignes.

Il faut rétablir les lignes téléphoniques et la connexion internet des sociétés publiques que CAMTEL a coupées il y a quelques jours. L’instruction est du Premier Ministre, Philemon Yang, selon l’information de BBC, provenant de son correspondant au Cameroun, Richard B. Onanena, ce 29 septembre 2016.

En effet, dans un communiqué signé le 26 septembre 2016, Benjamin Gérard Assouzo’o, directeur marketing et Communication de CAMTEL, a signé un communiqué dans lequel il annonçait le lancement d’une campagne de recouvrement forcé de ses créances auprès de sa clientèle.

«La campagne consiste en l’usage de tous les moyens de recours légaux, entre autres, les suspensions temporaires des services voix et internet», pouvait-on lire dans le communiqué. La société nationale des télécommunications n’avait pas tardé pour mettre en exécution ses menaces. Des lignes téléphoniques et la connexion internet ont aussitôt été coupées à toutes les compagnies ne s’étant pas acquittées de leur dette.

Dans la liste des sociétés débitrices, on retrouve des privés à l’instar de CREOLINK, qui doit à elle seule 3,4 milliards de FCFA. Les sociétés étatiques y figurent également. Camair-Co, la compagnie nationale aérienne; la SOPECAM, société éditrice de Cameroon Tribune; et la CRTV, l’office national de radio et télévision dont le montant de l’ardoise s’élève à 4 milliards de FCFA.  En ajoutant à ces créances les dettes d’autres administrations publiques, l’ardoise s’élève à 60 milliards de FCFA.

Après avoir usé de la diplomatie, CAMTEL est passée à la répression. Jusqu’à l’intervention du Chef du Gouvernement, comme l’a indiqué Benjamin Assouzo’o à la BBC. Philemon Yang promet que le Ministre des Finances va régulariser la situation.

camernews-camtel

camernews-camtel