camernews-tata

Tata Menthong : « Mon album « IN TUNE WITH THE WORLD » est dehors, achetez-le, c’est du lourd

Tata Menthong : « Mon album « IN TUNE WITH THE WORLD » est dehors, achetez-le, c’est du lourd

« IN TUNE WITH THE WORLD » le nouvel album de la star de la Ngokoma style, Tata Menthong est dans les bacs. Il est disponible en téléchargement légal sur les plates-formes digitales. Les CD physiques ont été tirés à 10.000 exemplaires.

Parlez-nous un peu du contenue thématique de votre Album

Le contenu de l’album (en connexion avec le monde) est 12 titres qui parlent en général de la connexion entre nous les hommes et de comment nous devrions en tirer profit: des conseils pour qu’on soit unis car nous formons un seul monde, des conseils pour savoir se battre dans la vie, de l’amour et le respect qu’on se doit tous en temps qu’êtres humains, du respect pour la femme qui est très essentiel dans la vie de l’homme, enfin certaines chansons parlent simplement de moi et de ma façon de faire la fête avec mes amis car c’est aussi cela la musik. Cet album aborde aussi les thèmes d’amour

Comment s’est déroulé le choix des titres? Et dans quel studio avez-vous enregistré cela?

Le choix des titres s’est fait à base des thèmes de chaque chanson par lesquels certaines étaient proposées par moi-même et d’autres par mon producteur son Sergio Fertitta. Mais à la fin de l’enregistrement de l’album les titres ont été donnés par le producteur son de la différence swing productions qui était très enthousiaste de la faire alors je lui ai laissé cet honneur.

De l’album qui est sortie: en combien d’exemplaire ca été tiré?

L´album « IN TUNE WITH THE WORLD » a été a tiré à 10.000 exemplaires pour le moment et j’en profite ici pour inviter le grand public a l´acheter massivement ici www.cede.ch ou à contacter: management@tatamenthong.com, telephone 0041788802759 car c´est du lourd.

Comment se porte les ventes physiques et virtuelles?

Les ventes se portent bien je peux dire car nous faisons écouler chaque jour l’album mais pour le moment je ne pourrais vous donner des comptes exactes car je n’ai encore rien vérifié de ce côté-là je m´occupe encore beaucoup de la promo qui ne fait que commencer.

Y-a-t-il des spectacles en vue?

OH oui bien sûr un artiste qui ne fait pas de spectacle ne jouit pas pleinement de son métier je prépare beaucoup de spectacles que je ne peux pas encore annoncer ici car ce sont  des projets en cours mais je vous promets qu’avant la fin de cette année vous aurez déjà vu quelques spectacles live de Tata Menthong.

Parle-nous des Problèmes de diffusions dans les gros médias comme trace car jusqu’ici malgré la force de tes clips et le nombre de vues important sur YouTube on ne voit toujours pas…

Qui vous a dit que j´ai des problèmes de diffusions? Trace TV est une télévision respectée et sa sera un honneur comme ce fut le cas avec BBlack TV ils ont débuté la diffusion de mes clips videos car le rêve de chaque artiste est de se voir diffuser les clips dans les plus grandes chaînes de télévisions; et d´ailleurs j´ai en   programme de faire découvrir mon album pas seulement sur Trace TV Mais sur beaucoup d’autres chaines de télévisions Africaines Européennes et pourquoi pas même aux Etats unis car bientôt j’y serais pour rencontrer un producteur très particulier.

Feras tu un tour au pays pour présenter ton album au public camerounais?

Oui bien sûr j’adore mon pays natal et je reste connecter avec le cameroun même   vivant ici en suisse car ce sont mes racines d´ailleurs j´ai prévu dans mon programme une spéciale descente au mboa pour présenter mon nouvel album aux médias de mon pays et aussi pour voir ma famille et mes amis que je n’ai plus revue depuis plusieurs années.

Que penses-tu des problèmes en cours au sud-ouest et nord-ouest du Cameroun?

Moi  je ne fais pas la politique car j´ai pas fait cette école et ça ne m’intéresse même pas un peu. Je suis juste un être humain qui déteste la Barbarie et prône l’amour et l’union entre les nations et les hommes, donc ce que je peux dire à mes frères camerounais que j’aime beaucoup c’est que le Diable est un esprit très puissant faut beaucoup avoir peur de lui car il sait allumer la flamme de la guerre, mais le Cameroun n’a  pas besoin de ça car on vie ensemble et cela depuis des années avec près de 300 dialectes dans la paix c’est d’ailleurs l’un des symboles de notre devise faut pas l’oublier: moi particulièrement je soutiens ceux qui manifestent pacifiquement pour leurs droits que ce soit de Yaoundé à Douala de Bamenda à Garoua mais ce qui n’est du tout pas beau à voir et même effrayant c’est d’assister à cette barbarie du côté des manifestants et aussi du gouvernement car le mots manifestation ne signifie pas émeutes ou tueries dans la cité voilà un peu le conseil que je peux donner dessus. « Soyons unis et débattons nos problèmes dans le dialogue »

Votre avis sur la tendance actuelle et l’ampleur que prennent les musiques urbaines en Afrique et dans le monde?

C´est super car la musique urbaine africaine commence à prendre place aux côtés des grands, raison pour laquelle nous devons en profiter au max car nous avons encore du chemin à faire. Je vous le dis parce que nous  avons en Afrique un grand potentiel d’artistes talentueux mais très peu sont jusque-là reconnus même dans leur propre continent  (problème d’unité) et aussi (de média) selon moi.

Tu fais partit des pionniers de cette musiques « francanglais » depuis la souwhite et zomloa parle nous un peu de l’historique.

Nous on avait vu loin comme on dit souvent car quand j´avais rencontré Sangoa mboa et Owutu Nkul Medjo dans le ghetto de la Wataral à Essos on s’était donné pour objectif de valoriser notre culture, notre façon de parler et de vivre et c’est la raison pour laquelle on avait choisi le nom (ngokoma vibe) qui signifie (la vraie vibe du ghetto) voilà. et dans ces années-là comme nous étions les seuls à faire ce style très peu connu sur le plan musical au Cameroun, on nous appelait alors partout les enfants du mboko (ghetto), mais avec le temps petit à petit la force de notre savoir-faire nous a permis de nous imposer sur les scènes HipHop camerounaises notamment les nuits de RAP (Afrikan logik) ou alors les soirées Mbita kola HipHop au Madison Club (Essos) et bien d’autres…et aujourd’hui je suis très fier de voir les artistes camerounais chanter avec ce style qui est très original.

Votre mot de fin

Restons unis et surtout achetez l’album « IN TUNE WITH THE WORLD » c’est du lourd pour vous merci je vous kiff.

Tes différents contacts. Merci

Ngokoma Production

0041 78 880 27 59

management@tatamenthong.com

camernews-tata

camernews-tata