camernews-philemon-yang-pm

Sérail: Le Premier Ministre Philémon Yang interdit au ministre Yaouba Abdoulaye de se rendre au chevet d’Amadou Ali en France

Sérail: Le Premier Ministre Philémon Yang interdit au ministre Yaouba Abdoulaye de se rendre au chevet d’Amadou Ali en France

Le Premier Ministre a refusé l’accord préalable au ministre délégué auprès du ministre de l’Economie de la planification et de l’Aménagement du territoire, qui souhaitait se rendre en France.

Le vice Premier-Ministre, Ministre délégué à la présidence de la République chargé des relations avec les Assemblées, Amadou Ali,  est interné depuis bientôt deux semaines dans un hôpital en France où il reçoit des soins. A en croire les dernières nouvelles, l’homme fort de Kolofata se porte mieux.

Des nouvelles rassurantes qui n’ont  pourtant pas entamé la volonté du ministre délégué auprès du ministre de l’Economie de la planification et de l’Aménagement du territoire, Yaouba Abdoulaye de se rendre au  chevet  de celui qui est présenté comme son mentor.

Ainsi, «au cours de la semaine dernière (du 19 au 25 octobre 2015), le Ministre Yaouba Abdoulaye a saisi le Premier Ministre, pour solliciter son accord préalable afin qu’il puisse se rendre auprès d’Amadou Ali», rapporte le quotidien Mutations dans son édition du mardi 27 octobre 2015.

Malheureusement, «Philemon Yang a opposé un refus catégorique à sa demande  au motif que Yaouba Abdoulaye n’est pas membre de la famille nucléaire du Vice-Pm», soutient le journal.  Il ne peut donc pas bénéficier d’un ordre de mission du président de la République pour se rendre à l’étranger aux fins indiquées.

Ce cinglant  revers a-t-il  touché  le ministre Yaouba Abdoulaye ? Pour le journal, «on ignore quel est l’état d’esprit du ministre délégué après cette rebuffade qui n’est pas très courante au sein du gouvernement camerounais», peut-on lire.

Cependant, d’après Mutations, «dans le sérail, d’aucuns s’interrogent sur l’empressement du ministre délégué auprès du Minepat à vouloir rallier l’Hexagone pour cette cause, alors même que des personnes réputées encore plus proches d’Amadou Ali suivent à distance l’évolution de la situation clinique de l’ancien garde des Sceaux».

camernews-philemon-yang-pm

camernews-philemon-yang-pm