camernews-marcel

Sénat/Niat Njifenji sur le drame d’ESéka: «Je salue toutes les mesures prises par le Chef de l’État dans le cadre de la gestion de cette catastrophe sans précédent»

Sénat/Niat Njifenji sur le drame d’ESéka: «Je salue toutes les mesures prises par le Chef de l’État dans le cadre de la gestion de cette catastrophe sans précédent»

En ouvrant hier, 10 novembre 2016, la dernière session parlementaire de l’année, le président de la Haute-Chambre est revenu sur l’accident meurtrier du train 152.

La session parlementaire du mois de novembre 2016 s’est ouverte jeudi. À l’Assemblée Nationale tout comme au Sénat, les représentants du peuple ont eu droit aux traditionnels discours d’ouverture des présidents. Dans la Chambre-Haute, le président est revenu sur la catastrophe ferroviaire d’Eséka.

S’il a présenté les condoléances de l’institution qu’il dirige aux victimes et à leurs familles, Marcel Niat Njifenji en a profité pour saluer la maturé du peuple camerounais après le drame. L’occasion aussi pour lui de saluer la gestion de la catastrophe par le Président de la République.

«Je salue toutes les mesures prises par le chef de l’État dans le cadre de la gestion de cette catastrophe sans précédent dans notre pays», a déclaré Niat Njifenji. Le président du Sénat a notamment cité la prise en charge par l’État des frais médicaux de tous les accidentés.

Outre cette mesure, Paul Biya avait décrété une journée de deuil national (24 octobre). Le 25 octobre, il créait la commission d’enquête du Gouvernement, présidée par le Premier Ministre, Philemon Yang. Ladite commission disposait de 30 jours pour rendre sa copie au chef de l’État. Plus de deux semaines plus tard, rien n’a filtré par rapport à l’évolution de l’enquête. Les auditions se poursuivent fait-on savoir.

Le 21 octobre 2016, le Cameroun enregistrait l’accident ferroviaire le plus important de son histoire. Le train 152 de la CAMRAIL, transportant plus de 1 200 passagers, déraillait à l’entrée de la gare d’Eséka, faisant officiellement 76 morts et 599 blessés.

camernews-marcel

camernews-marcel