Secteur du tourisme : le gouvernement compte ses réalisations et ses plans pour un avenir meilleur

Elles sont contenues dans un document produit par le Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maigari, a rendu public un document présentant les réalisations du ministère de 2011 à 2018 et son plan pour les sept prochaines années. Le document s’intitule “Développement et promotion du secteur touristique en ce qui concerne l’unité dans la diversité et la cohabitation cordiale”.

Si l’on en croit le document, de nombreux pays du monde entier n’ont commencé à développer leur secteur du tourisme qu’à partir de 1950, avec les pays riches en ressources d’Afrique qui ont suivi. Par ailleurs, en 2012, le Cameroun figurait parmi les 10 premiers pays du continent à avoir enregistré le plus grand nombre de touristes internationaux. L’Afrique du Sud était en tête de liste avec plus de neuf millions de visiteurs, tandis que le Cameroun occupait la huitième place avec plus de huit cent mille visiteurs.

Depuis la publication des données susmentionnées par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le ministère du Tourisme et des Loisirs, comme le révèle le document, a entrepris plusieurs activités pour augmenter le nombre de touristes internationaux et locaux visitant les sites d’attraction touristique. Les activités menées dans le cadre du mandat de sept ans du chef de l’État, intitulé “De plus grandes réalisations”, comprenaient principalement la valorisation de la diversité des cultures et des paysages géographiques, l’amélioration des infrastructures hôtelières et de divertissement ainsi que d’autres services dans le secteur du tourisme.

Parmi les principaux sites réhabilités ou construits au cours de cette période figurent le site d’écotourisme Ebogo, les lacs jumeaux Manenguba, le lac Awing, le lac Oku, l’île Damans à Lagdo, Bimbia, la station nautique Maga, la station nautique Lagdo, le parc d’attractions Ebolowa, le Buea Mountain Hotel, le Atlantic Beach Hotel à Limbe, les battures parlementaires Buea et les gorges Kola à Mbe, etc.

Bien qu’il soit peu probable qu’il atteigne son objectif d’accueillir 1 million de touristes internationaux et 6 millions de touristes locaux d’ici 2020, le Ministère du tourisme et des loisirs reste optimiste quant à l’avenir du secteur touristique. Le rapport du ministre Bello Bouba décrit également sept grands projets d’infrastructure prévus pour les sept prochaines années, conformément au mandat actuel du président Paul Biya. Il s’agit entre autres de la construction d’une station touristique carrée de 20 km² à Manaya dans la région Nord avec plus de 100 pistes de dinosaures et la construction de deux aquariums géants à Limbe et Yaoundé.

Selon le ministre, le renforcement du secteur du tourisme et des loisirs contribuerait non seulement au développement socio-économique, mais renforcerait également le sentiment de “vivre ensemble” parmi les citoyens, où qu’ils se trouvent.