camernews-odette-co-detenue-marafa

Révélations – Prison centrale de Yaounde Kondengui: Une ex-codétenue affirme avoir eu des relations sexuelles avec Marafa H. Yaya

Révélations – Prison centrale de Yaounde Kondengui: Une ex-codétenue affirme avoir eu des relations sexuelles avec Marafa H. Yaya

Dans une interview fleuve parue chez notre confrère Thiérval N°009 de novembre 2013, une ex pensionnaire du pénitencier de Kondengui prénommée Odette, affirme avoir eu des moments d’intimité avec l’ancien ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la Décentralisation, Marafa Hamidou Yaya.

Dans une interview fleuve parue chez notre confrère Thiérval N°009 de Novembre 2013, une ex pensionnaire du pénitencier de Kondengui prénommée Odette, affirme avoir eu des moments d’intimité avec l’ancien ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Marafa Hamidou Yaya.

En détention préventive pour une sombre affaire de faux et libérée en Septembre dernier, au terme d’une longue information judiciaire de vingt-cinq mois (d’Août 2011 à septembre 2013), l’intéressée raconte: «Un soir, nous étions déjà endormis aux environs de 00 heure 30 minutes, un geôlier dont je préfère taire le nom m’a demandé de le suivre. J’avais très peur car c’était la première fois que ces fous me réveillaient à une heure aussi tardive de la nuit. Mille questions traversaient mon esprit. Quelques temps après je constatai qu’il me dirigeait vers le quartier 13 bis qui n’était autre que celui des prisonniers politiques: Yves Michel Fotso et Marafa Hamidou Yaya. J’étais bouleversée et je ne comprenais rien. J’avais peur, j’ai posé la question au gardien de prison qui m’y conduisait, à savoir ce qui se passait. Il s’est arrêté un moment et m’a répondu: « As-tu déja rencontré une haute personnalité dans ta vie ? », Je lui ai répondu par la négative.

Il m’a arrêtée par la main et m’a dit: «Ma chérie, je n’ai pas un bon salaire, je vis plus de mes transactions nocturnes. L’une des personnalités que tu vas rencontrer m’a donné beaucoup d’argent pour lui rendre un service… Je veillerai que tu sois bien traitée dans ta cellule jusqu’à ta sortie de prison. N’oublie pas que tu es la plus belle et la plus intellectuelle des prisonnières. Beaucoup d’argent t’attendent. Aussitôt après ces dires, j’ai opposé mon refus et il m’a promis une torture morale et physique, c’est ainsi que j’ai eu peur pour ma vie et que j’ai cédé. Il m’a conduit vers Marafa, lorsque je suis entrée dans la cellule de Marafa, je l’ai trouvé calme, nous avions dialogué longtemps par rapport à l’actualité, à son incarcération. Il m’a posé beaucoup de questions sur ma vie et ma présence à Kondengui. Ma situation l’avait beaucoup choqué et il a décidé de m’aider avant que sa sentence ne soit prononcée». Et à elle de poursuivre: «Nous n’avons pas eu des rapports sexuels cette nuit-là. Nous avons juste beaucoup échangé, j’ai compris que Marafa ne voulait pas me considérer comme une prostituée mais comme une amie qu’il pouvait à tout moment rencontrer. Et je fus la seule prisonnière à partager des moments intimes avec lui jusqu’au jour de son transfert pour le SED… avant son transfert pour le SED il avait chargé un Monsieur de s’occuper de moi s’il lui arrivait quelque chose. Il avait pour mission de veiller sur moi et de me remettre 5 millions lorsque je sortirais de prison. Malheureusement, il ne m’a remis que 2.500.000 FCFA (deux millions cinq cent mille francs).

Au terme de l’entrevue que lui a accordée notre confrère, plusieurs curiosités se dégagent, des allégations de l’interviewée : quel intérêt la sulfureuse Odette avait-elle à vendre la mèche, à partir du moment où elle s’est tirée avec 2 millions et demi dans l’affaire ? Sinon, voulait-elle se venger du geôlier, son protecteur putatif, parce que celui-ci l’avait délesté de deux millions et demi, sur les cinq promis ? Et si ces révélations visaient tout bonnement à décrédibiliser l’auteur des lettres incendiaires contre le renouveau et son chef ?

A l’heure où l’ancien ponte du régime du renouveau fait l’objet d’une véritable traque acharnée de la part de ses compagnons d’hier, quelques uns de ses partisans interrogés infèrent sous anonymat que les soi-disant révélations d’Odette degagent le lynchage et lam anipulation.

camernews-odette-co-detenue-marafa

camernews-odette-co-detenue-marafa