REMANIEMENT MINISTÉRIEL : LES RECTEURS FÉLICITENT FAME NDONGO POUR SON MAINTIEN AU MINESUP

La cérémonie qui s’est déroulée hier à la salle des conférences du Minesup a réuni les recteurs des huit universités d’Etat du Cameroun.Recteurs et vice Chancellor des huit universités d’Etat du Cameroun ont effectué hier le déplacement de Yaoundé. L’objectif étant de présenter leurs félicitations au ministre de l’enseignement supérieur (Minesup) Jacques Fame Ndongo, pour avoir été maintenu à son poste. Des félicitations qui sont d’ailleurs justifiées par le président de la conférence des chefs des institutions universitaires, recteur de l’université de Yaoundé I, Pr. Maurice Aurélien Sosso. « Il est important que nous marquions notre adhésion pour qu’il n’y ait pas dichotomie. Qu’on voit tout simplement la cohésion dans le travail entre le Minesup et les recteurs», dit-il

En effet, c’est depuis le 08 décembre 2004 que Jacques Fame Ndongo a été promu à la tête du Minesup, et successivement reconduit sans interruption jusqu’au 02 mars 2018. Ce qui a poussé le Pr. Maurice Aurélien Sosso à dire que « Vous devenez donc, sans risque de me tromper, l’un des plus anciens ministres du gouvernement de la république et le plus ancien ministre de l’enseignement supérieur de la sous-région, en réalité le doyen des ministres de l’enseignement supérieur et le président du prestigieux conseil des ministres du Cames », déclare le recteur de l’université de Yaoundé I.

Pour le Pr. Maurice Aurélien Sosso, la reconduction du Minesup n’est pas le fait du hasard, au vu des réalisations majeures et significatives qui caractérisent son esprit de bâtisseur, d’innovation en quête de la résolution des problèmes sociétaux. « Vous avez habilement conduit avec tact la politique de la nouvelle gouvernance universitaire en la déclinant en gouvernance académique, managériale, sociale, financière, infrastructurelle, numérique et holistique », souligne le Recteur.En réponse du berger à la bergère, le Pr Jacques Fame Ndongo a déclaré que c’est l’ensemble de ses collaborateurs qui a donné cette énergie qui a abouti à sa reconduction. « C’est une victoire de l’ensemble de la communauté universitaire du Cameroun. C’est un travail collectif qui se fait avec l’intelligence et l’efficience de tous », argue le Minesup. Il va d’ailleurs les remercier pour le travail colossal qu’ils font au quotidien.

« Je vous exhorte d’être toujours au service des camerounais et de la nation », conclut-il avant d’annoncer l’arrivée des prochains ordinateurs, qui seront distribués aux universités de Maroua et Ngaoundéré, puis aux instituts universitaires privés. Sans oublier la construction très prochaine du centre de développement numérique universitaire

© Quotidien Emergence : Rosette Ombessack