camernews-Lionnes-Indomptables

Primes des lionnes : Le Minsep et la fécafoot jouent à cache-cash

Primes des lionnes : Le Minsep et la fécafoot jouent à cache-cash

Ces deux institutions ne s’accordent pas sur le montant devant être alloué aux héroïnes de Canada 2015.

Combien recevront finalement les Lionnes après le Mondial canadien ? La question est sur toutes les lèvres ;  dans la tanière comme dans la rue. Les supputations vont bon train. Certains parlent de 21.5 millions de Fcfa, d’autres de 30 à 35 millions de Fcfa en principe. Et 17.640.000 Fcfa. Ce dernier montant, (17.640.000 Fcfa) pourrait être reversé aux Lionnes si les 16% prélevés pour les caisses du Trésor sont effectivement amputés du montant initial des primes qui s’élève à 21.5 millions de Fcfa. C’est ce qu’envisagent les responsables du football camerounais. Mais, les Lionnes ne sont pas de cet avis.

Elles réclament toutes leurs primes. «Il n’est pas question de prélever quoique ce soit, car en 2014 lors du mondial brésilien, les Lions ont reçu leurs enveloppes sans qu’un radis ne soit enlevé. Et pourtant, cette décision intégrée dans la loi de finance  existait déjà. Elle était applicable chez certains et pas chez d’autres. Pourquoi c’est nous qui devons payer les frais de cette loi ?» s’interroge-t-on dans la tanière.

De sources sûres, les Lionnes ont déjà reçu 500.000 Fcfa, représentant la prime de présence. «Elles ont perçu cet argent au Canada», confirment-t-elles. Et il était dit, poursuit une autre source qu’elles (les Lionnes) recevront 21 millions de Fcfa le lendemain de leur arrivée, c’est-à-dire mercredi le 24 juin. Or depuis qu’elles sont arrivées, c’est le branle-bas. Les responsables du football se rejettent la responsabilité. Au ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep), c’est motus et bouche cousue. «C’est un sujet qu’on n’évoque pas ici», apprend-on.

Fifa

A la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), le doigt accusateur est pointé vers les ministères des Finances (Minfi) et des Sports (Minsep). «Ce sont eux qui sont en charge des primes», déclare-t-on. «La Fécafoot n’a rien à avoir avec le payement des primes. Car, pour les payer, il faut toute une action gouvernementale, il ne s’agit pas de l’affaire d’une institution. Dans la redistribution de l’argent, la Fécafoot peut mais ne doit pas forcément remettre une enveloppe aux filles, le Minsep, doit le faire, et il y a un montant alloué par la Fifa», ajoute-t-on. D’après ce que nous savons, «le travail est en train d’être finalisé ; allez-vous référer à la décision de la Fécafoot sur les primes signée avant la Coupe du monde canadienne », nous conseille-t-on.

Dans ladite décision, signée de Joseph Owona (que vous trouverez en dessous de ce texte), il n’est mentionné nulle part le montant alloué par la Fifa au cas où les Lionnes franchissent le second tour, comme cela a été le cas. Qu’en est-il ? Pourquoi est-ce que ce montant n’a pas été mentionné alors que la Fédération internationale de football association (Fifa) prévoit et octroie une enveloppe conséquente pour toutes les équipes participant à une coupe du monde et qui franchissent chaque étape ? A combien s’élève cette enveloppe ?

Les responsables en charge des sélections nationales n’ont-ils pas prévu cette enveloppe parce qu’ils ne croyaient pas que les Lionnes allaient franchir les huitièmes de finale ? On avait déjà assisté à ce cas de figure quand les Lionnes sont revenues de Namibie, et que les pouvoirs publics ne les attendaient pas comme vice-championne. Hier en conseil de cabinet, la question relative aux primes des Lionnes aurait été évoquée par le Premier ministre.

 

camernews-Lionnes-Indomptables

camernews-Lionnes-Indomptables