Près de 350 000 candidats pour la session 2015 des Examens officiels

L’annonce a été faite mardi par le directeur de l’office du Baccalauréat du Cameroun à Yaoundé.

A l’entrée du siège de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) mardi en début d’après-midi, difficile de se frayer un chemin en raison de la présence d’un gros camion en plein déchargement. La réception du matériel d’examen de la session 2015 se déroule sous l’œil vigilant de Zacharie Mbatsogo, directeur de l’OBC. Quelques minutes avant le point de presse, le patron des lieux se rassure sur les quantités du matériel de composition, les supports de résultats et sur l’endroit où ceux-ci doivent être rangés. Une activité qui illustre que les examens officiels placés sous la supervision de cette institution ont bel et bien démarré le 5 mai dernier. Après vérifications, le directeur de l’OBC a donc lancé officiellement la session 2015 des examens officiels au cours d’un point de presse.
Pour cette année, 348 959 candidats sont inscrits aux examens du Baccalauréat, du probatoire de l’enseignement secondaire et de l’enseignement professionnel contre 334 790 en 2014. A cette rencontre avec les médias, Zacharie Mbatsogo a rassuré les uns et les autres sur le déroulement effectif de la 20e session malgré le contexte d’insécurité qui sévit dans l’Extrême-Nord avec les exactions de la secte islamique Boko Haram. « Tout est prêt pour un bon déroulement de la présente session. Elle a été préparée avec beaucoup de précautions », a-t-il rassuré. Comme mesures, l’OBC a entrepris et émis quelques actions. Il s’agit entre autres de la suppression des sous-centres d’examen qui présentent des risques sécuritaires importants. Ceci en raison de leur localisation en zone frontalière au profit des centres d’accueil situés en profondeur. Il s’agit des centres des lycées de Fotokol et Kolofata dont les candidats ont été respectivement rattachés aux sous-centres de lycées de Makary et de Mora.

Dans la perspective d’améliorer les conditions de travail et de limiter les cas de fraudes identifiées lors de la session précédente, quelques innovations ont été faites. Il s’agit entre autres dans le cadre des inscriptions de l’extension aux candidats réguliers de l’inscription automatique des noms, prénoms, date et lieu de naissance, de l’examen, de la série, du code et de la date de prise de vue sur les photos des candidats. A cela s’ajoute la présence d’un auxiliaire désigné dans chaque centre pour des missions bien précises à savoir : le suivi, la surveillance et les activités du secrétariat. Concernant les horaires de passage des épreuves, elles s’achèveront cette année à 16h pour l’enseignement secondaire général et à 16h30 pour l’enseignement secondaire technique et professionnel au lieu de 17h30 ou 18h comme les années antérieures. Cette session va s’achever au mois de juillet.