Paul Biya condamne une attaque contre l’état – major du G5 sahel

Il l’a fait au cours d’un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, président de la République française  le samedi 30 juin 2018.

Les présidents Paul Biya et Emmanuel Macron se sont entretenus par téléphone le samedi 30 juin 2018. C’est du moins l’information que révèle la présidence de la République du Cameroun via son site internet https://www.prc.cm/fr/. L’on apprend toujours sur ce site que l’échange précède l’arrivée du président Macron en Afrique où il participera au sommet de l’Union Africaine qui se déroule en Mauritanie. Au cours de l’entretien téléphonique, les deux homologues  ont condamné l’attaque perpétrée vendredi 29 juin 2018 contre un état-major régional (Mali)  de la force conjointe  du G5 Sahel.

Une attaque qui a fait trois morts. En effet, le G5 Sahel (G5S) a été constitué en février 2014 par la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Ces cinq pays ont décidé de mettre sur pied une force conjointe pour lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée qui affectent la région du Sahel. Aussi, au cours de l’entrevue téléphonique de samedi dernier, Paul Biya et Emmanuel Macron « ont plus particulièrement évoqué la situation dans la région du bassin du lac Tchad et la nécessité de poursuivre la coopération régionale dans le domaine de la lutte contre les actions terroristes  du groupe Boko Haram ». Suivant le communiqué, l’entretien a également permis d’évoquer les sujets à l’ordre du jour du 31e sommet ordinaire de l’Union Africaine qui s’est ouvert dimanche à Nouakchott en Mauritanie et l’enjeu des migrations. Le  sommet de Nouakchott est  axé sur le renforcement de l’intégration continentale, un des chantiers engagés par le président rwandais Paul Kagame, au moment où l’Afrique est confrontée à l’exode de sa jeunesse.

« Le président de la République française a marqué son soutien à l’action menée par l’Union Africaine pour la résolution des crises en Afrique. Ils ont enfin évoqué  la question de l’avenir de l’Organisation internationale de la francophonie », renchérit le communiqué disponible sur https://www.prc.cm/fr/. L’échange téléphonique entre le président Paul Biya et Emmanuel Macron intervient deux jours après la visite au Cameroun, du secrétaire d’État auprès du ministère français chargé de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne

Ce dernier a d’ailleurs rencontré le président camerounais au cours d’une audience, pendant laquelle ils ont parlé des relations économiques et de coopération entre la France et le Cameroun, des enjeux de sécurité régionale, ainsi que de la crise anglophone. Il faut également que lors de son séjour en terre camerounaise, Jean-Baptiste Lemoyne s’est rendu à Buea dans le Sud-Ouest où il s’est entretenu avec les autorités.

Hervé Fopa Fogang