OIF, la Solidarité en vitrine

La dernière  édition du Temps des Réalisations revient également sur la cérémonie de triomphe de deux promotions de l’Emia.

Solidarité et triomphe. Ainsi pourrait-on résumer la Une du Temps des Réalisations, le bulletin mensuel bilingue d’informations du Cabinet civil de la présidence de la République pour les mois d’avril et de mai.

Solidarité avec l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), à la faveur de la visite au Cameroun de Mme Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Oif qui a séjourné au Cameroun du 13 au 16 avril 2015. Le triomphe des promotions « Lieutenant Youssouf Mahamat Bahar » et « 50e anniversaire de la Réunification », présidé le 24 avril 2015 à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général relève quant à lui, la parfaite harmonie qui existe entre armée et nation au Cameroun.La publication s’ouvre sur l’éditorial du directeur de la publication. Martin Belinga Eboutou, par ailleurs directeur du Cabinet civil de la présidence de la République relève la méthode Biya, axée sur le dialogue, la concertation et la coopération. « La diplomatie du président de la République, S.E. Paul Biya, est essentiellement axée sur la construction de la paix par le dialogue, la concertation et la coopération », souligne-t-il. Des outils indispensables pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les acteurs de la scène internationale.

La publication revient abondamment sur la dernière visite de la secrétaire générale de l’Oif au Cameroun. On peut y retrouver les toasts prononcés au palais de l’Unité par le président de la République et son hôte. Le lecteur peut y refaire le parcours en images de  Mme Michaëlle Jean. Contexte sous-régional oblige, les questions de sécurité occupent une bonne place avec les audiences accordées par le président de la République à Günter Nooke représentant pour l’Afrique de la Chancelière fédérale allemande et à S.E. Michael Stephen Hoza, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Cameroun. Une place de choix est également réservée au triomphe des 33e et 34e promotions de l’Ecole militaire interarmées (Emia) présidé le 24 avril dernier par le chef de l’Etat, chef des armées.

Toujours sur le plan sécuritaire, la publication rappelle l’honneur fait aux éléments des forces de défense et sécurité par le chef de l’Etat. Paul Biya a en effet signé les 1er, 20 et 22 avril 2015, une série de décrets récompensant les soldats ayant accompli des actes d’éclat ou s’étant illustrés dans la guerre contre la secte islamiste Boko Haram. Le journal rappelle aussi la volonté du président de la République de placer des garde-fous pour une gestion transparente de la contribution du peuple camerounais, fait exceptionnel, fait montre d’une mobilisation extraordinaire dans la lutte que mènent nos forces de défense. Outre l’ouverture d’un compte spécial dans les livres du Trésor public, il y a eu la création du Comité interministériel ad hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense dans la lutte contre Boko Haram. Au chapitre des actes pris par le chef de l’Etat, Le Temps souligne qu’entre le 4 mars et le 30 avril 2015, Paul Biya a promulgué 7 lois, signé 95 décrets et 133 arrêtés. Le journal se referme sur une image de la première dame, Mme Chantal Biya avec Mme Michaëlle Jean au palais de l’Unité.