camernews-ateba_eyene

Obsèques d'Ateba Eyene: Les émeutes souhaitées par la communauté internationale déjouées

Obsèques d’Ateba Eyene: Les émeutes souhaitées par la communauté internationale déjouées

La levée de corps de celui que les Camerounais ont appelé «Héros national» à l’hôpital général s’est soldée par une marche populaire jamais vue au Cameroun. Mais n’eût été la finesse des autorités, l’on aurait assisté à un affrontement entre forces de l’ordre et fans du défunt.

Les signes précurseurs d’une fin de règne sont perceptibles depuis un certain temps. Les apprentis-sorciers comme le Chef de l’Etat les avait appelés, seraient tapis dans l’ombre pour saisir les opportunités pareilles, question de voir le Cameroun sombrer dans la déchéance comme la RCA. Mais ils oublient une chose: La paix socle de notre Stabilité, est un don de Dieu très haut en faveur du pays de Paul Biya». Ainsi l’écrivain le plus prolifique de sa génération Dr. Charles Ateba Eyene s’en est allé laissant derrière lui une génération des compatriotes qui se sont rendues à l’hôpital général de Yaoundé pour assister à sa levée de corps. Plus de 10.000 personnes d’horizon divers ont répondu présent à ce rendez-vous on ne peut plus triste. Mais on a noté une volonté politique de certains récupérateurs qui voulaient incriminer le régime en place et ceci pour attirer l’attention de l’opinion internationale. Ils ont organisé une marche populaire au cœur de la capitale politique du pays siège des institutions de la République.

Entre le Carrefour Warda et la Poste Centrale, plus de 30.000 personnes ont pris d’assaut cet espace très significatif pour le régime en place. Pire, arrivée à la tribune présidentielle au lieu-dit Boulevard du 20 Mai, l’hymne national du Cameroun a été entonné, après s’en sont suivies les chansons d’honneur au nom de l’illustre disparu jusqu’à le hisser au sommet de l’Etat comme leur Président de la République tout en portant plus haut son effigie.

Le régime en place aurait esquivé le piège

En organisant une marche populaire très significative à l’occasion des obsèques du Dr. Charles Ateba Eyene, le fond et la forme de cette marée humaine n’avaient rien d’une cérémonie d’obsèques. Les auteurs de ce mouvement avaient nourries d’autres idées derrière leur cervelet, question de voir les forces de l’ordre exterminer les populations pour en faire une affaire politique et déstabiliser le régime en place. Mais le Délégué général à la sûreté nationale, le commissaire divisionnaire Martin Mbarga Nguelé n’est pas né de la derrière pluie; voyant les ambitieux politiques venir de loin, les consignes données aux forces de l’ordre ont été d’éviter les émeutes, la police, l’armée et la gendarmerie connaissant la piche, où plutôt accompagné la foule dans le calme et la compassion car le pays reconnaissons-le, vient de perdre un homme exceptionnel Charles Ateba Eyene.

Ses obsèques se sont bien déroulées dans le calme et la responsabilité dans son village natal à Bikoka par Lolodorf, devant un parterre des personnalités du pays et élites de l’Océan, pilotées par Emmanuel Nguiamba Nloutsiri, le doyen des élites de ce département. Chants et prières ont accompagné cette icône de la jeunesse camerounaise jusqu’à sa dernière demeure, avec une reconnaissance de la part du RDPC parti au pouvoir, qui aura dépêché une délégation du Comité central avec à la tête, David Nkoto Emane représentant du secrétaire général du comité central du RDPC et Directeur général de la CAMTEL.

camernews-ateba_eyene

camernews-ateba_eyene