camernews-bir

Nord: Un chef de village parmi des preneurs d’otages dans le département du Mayo Louti

Nord: Un chef de village parmi des preneurs d’otages dans le département du Mayo Louti

C’est au cours d’une opération menée par des éléments du BIR le 30 juin dernier que la supercherie a été découverte.

Il y a quelques jours, une opération visant à débusquer des preneurs d’otages par des autorités administratives dans le département du Mayo Louti, région du Nord a été mise sur pied. C’est ainsi que dans la nuit du vendredi au samedi 30 juin dernier, des éléments  du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) en patrouillant la localité de  Wawassi ont fini par mettre la main sur des kidnappeurs, pris en filature.

Au cours de cette opération, un mort sur le carreau et quatre ravisseurs arrêtés. Parmi eux le chef du village Wawassi, considéré comme le chef d’orchestre des prises d’otages dans la zone, peut-on lire dans le trihebdomadaire L’ŒIL du Sahel du mercredi 5 juillet 2017. « C’est sur la base des informations fournies par le comité de vigilance aux autorités, que l’opération a été menée. Bouba Yero qui est tombé lors de l’opération, est récidiviste, acteur principal des enlèvements dans le secteur.  Il était recherché. En ce qui concerne le Lawan de Wawassi, il est un des chefs d’opération. Il organisait tout et passait ensuite pour être le négociateur entre les populations et les ravisseurs lors des prises d’otages », confie une source.

A Mayo Oulo, des sources indiquent que d’autres personnes de la loclaité, égalment suspectées de complicité dans ces pratiques, sont entre les mains du BIR, indique le trihebdomadaire. Les comités de vigilances et les populations ont par conséquent été invités à dénoncer toute personne suspecte, afin de donner un coup de pouce aux éléments du BIR. « Il faut que la dénonciation des complices se poursuive pour enrayer ce phénomène. On se rend de plus en compte que  ce sont les nôtres qui se retrouvent parmi ces bandits. Le cas du chef du village Wawassi est stupéfiant », souligne Seini Bouba, une élite.

Déjà, lors de sa tournée de prise de contact dans le Mayo Oulo, le préfet du département du Mayo Louti, Njoya Zakariaou avait invité  toutes les couches de la société de cette partie du pays à entreprendre une collaboration franche de surveillance pour lutter contre le phénomène de prise d’otages. Une prescription qui semble porter des fruits.

camernews-bir

camernews-bir