camernews-mrc-yaounde

Meeting du MRC à Ngaoundéré: Maurice Kamto a-t-il trahi le peuple ?

Meeting du MRC à Ngaoundéré: Maurice Kamto a-t-il trahi le peuple ?

En annonçant un meeting dans la capitale régionale de l’Adamaoua pour le 10 décembre prochain, d’aucuns pensent que le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun fuit les zones de Bamenda et Buea actuellement en crise.

Un meeting du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) est prévu dans la ville de Ngaoundéré le 10 décembre prochain. Des sources révèlent que le Sous-préfet de l’Arrondissement de Ngaoundéré 1er a déjà délivré à cet effet un récépissé de déclaration de manifestation publique à la formation politique.

Le Quotidien Emergence édition du 6 décembre 2016 qui pense qu’en temps normal on devrait saluer cette action, partant du fait que le MRC se soit dernièrement toujours heurté à l’administration, se demande plutôt si Maurice Kamto, le leader de cette formation politique, ne fuit-il pas le peuple et ne le trahit pas plutôt.

«Pourquoi à l’heure où toute la République a les yeux rivés sur le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, Maurice Kamto choisit-il d’aller organiser une rencontre politique dans l’Adamaoua ? Quelle opportunité de cette grande messe annoncée au moment où les marches, les manifestations et les grèves secouent les Régions anglophones du pays ?», demande le journal.

Pour le quotidien, le président du MRC ne s’est arrêté qu’à un «simple» communiqué de presse. Communiqué par lequel il a condamné les violences qu’ont subies les grévistes. On se rappelle que Maurice Kamto a par ailleurs appelé à la démission du Recteur de l’Université de Buea. Il a demandé aux étudiants victimes de violence de porter plainte contre leurs bourreaux pour que ceux qui vont être mis en cause soient punis.

Selon le Quotidien Emergence, on se serait attendu outre les actions suscitées, à le voir descendre sur le terrain et se ranger aux côtés des avocats plaignants, ses confrères. Il ne l’a pas fait et «on ne l’a non plus aperçu aux côtés des enseignants anglophones. Mais on apprend qu’il va tenir un  meeting à des milliers de kilomètres du lieu où l’histoire de l’unité du Cameroun se joue», écrit le journal.

camernews-mrc-yaounde

camernews-mrc-yaounde