Médias : le Cnc sanctionne neuf organes de presse

Huit tabloïds et une radio se sont vus infliger des sanctions disciplinaires par le Conseil national de la communication, dans un communiqué signé de l’Organe le 25 juillet dernier.  Le quotidien The Post, les hebdomadaires L’Epervier, Canard Libre, Ades Infos le regard, La Tornade, Essingan, The Median, Kalara, et la radio Royal Fm, ont été frappés. Les principales raisons sont des accusations et déclarations non justifiées.

L’Epervier écope d’une double suspension de parution de 3 et 6 mois, de même que son directeur de publication qui se voit interdit de toute activité dans le secteur de la presse. Ceci fait suite à des plaintes déposées par les sieurs Eletana Ayinda René, intendant à adjoint à la présidence de la République par rapport au numéro 488 du 02 novembre 2015 ; et Essimi Menye, ancien membre du Gouvernement, par rapport au numéro 595 du 09 mai 2016.

Le Canard Libre, Ades Infos le Regard, La Tornade et leurs directeurs de publication ont étés suspendus pour des périodes d’un, trois et deux mois. Les directeurs de publication des journaux Essingan, The Gardian Post et The Median ont écopé d’avertissements pour fautes constitutives d’atteintes à l’éthique et à la déontologie professionnelles, en matière de communication sociale.

Pour ce qui est de Royal Fm, son directeur de publication reçoit un avertissement, tandis que le journaliste Roger Kiyek, auteur de déclarations non justifiées, sera suspendu de l’exercice de la profession pour une durée d’un mois.