Marché Mokolo, comme un foutoir la route cause désolation et mécontentements des usagers

La route qui mène au marché Mokolo de Yaoundé,-au niveau de la Texaco-, se dégrade chaque jour davantage, et cause désolation et mécontentements chez les usagers, comme l’a constaté sur place,

Le marché Mokolo, -avec le Mfoundi et le marché central-, fait partie des 3 plus grands centres commerciaux de la capitale camerounaise. La route qui se dégrade offre le spectacle d’un réceptacle géant, qui reçoit toutes sortes de détritus. Notamment, des vieilles babouches usagées, pneus de véhicules abandonnés, papiers hygiéniques, ordures ménagères, baignant dans une eau colorée, le tout dégageant une forte odeur pestilentielle.

Dans cet état, les « sauveteurs »,-appellation locale des commerçants qui exercent dans l’informel-, estiment que les autorités les ont abandonnés, « si François Hollande avait visité cette route, nous aurions bénéficié de l’attention du gouvernement, pour l’aménagement de cette route », lance François Ndomeza, vendeur d’ananas au marché Mokolo, qui fait allusion aux routes,-sur le trajet du président français- qui ont été aménagées.

« Même le délégué du gouvernement qui empruntait ce chemin chaque matin, pour se rendre à son travail, évite désormais cette route », ajoute Fabienne une riveraine qui habite le quartier Messa.

Globalement, les commerçants disent que l’état de la route, leur cause des désagréments, énormes, beaucoup de clients rechignent à se rendre dans leurs boutiques, du fait de la dégradation de la route, d’un marché qui est situé à moins de 5 minutes du centre administratif.

La majeure partie de commerces au marché Mokolo, se développe dans l’informel. Que ce soit les, vendeurs à la sauvette (sauveteurs), les marchands ambulants (de papiers hygiéniques, d’assiette, d’arachides, boissons fortes, petites quincailleries sur engins à roues, articles de cuisine…).

Pour combattre cette forme de commerce informelle, les agents municipaux, aidés de quelques éléments de la police, se livrent à la chasse aux sauveteurs. Des courses poursuites qui parfois finissent en drame.