Mamoudou Fadil : «Pullman Douala Rabingha Hôtel veut être le Pullman de référence en Afrique»

Mamoudou Fadil : «Pullman Douala Rabingha Hôtel veut être le Pullman de référence en Afrique»

Depuis le 1er mars 2015, le Méridien Hôtel de Douala a été rebaptisé Pullman Douala Rabingha, à la suite de la signature d’un contrat de partenariat avec le groupe français Accor. Et ce, au détriment de l’américain Starwood Hotels & Resorts. L’ADG de la Société nouvelle des cocotiers (SNC) du Groupe Fadil, qui exploite cet hôtel, explique la nouvelle orientation stratégique.

Que s’est-il passé avec votre ancien partenaire, le groupe américain Starwood Hotels & Resorts, pour que vous rompiez officiellement avec lui en janvier 2015 à Dubaï pour choisir un autre quelques mois plus tard ?

Ce n’était qu’une question d’opportunités. Nous avons toujours entretenu des relations professionnelles très saines avec nos différents partenaires. Il faut savoir que la marque “Le Méridien” est passée entre les mains de plusieurs propriétaires depuis sa privatisation en 1993 par le gouvernement français.

Quel projet avez-vous soumis au groupe Accor pour que le groupe soit séduit comme l’a déclaré il y a quelques mois à Douala son directeur Afrique, Antoine Guego ?

Pour vous donner une anecdote, Le Méridien Douala a toujours été désiré par le groupe Accor. Son Président-fondateur, M. Gérard Pellisson, était venu, il y a plus d’une décennie, me rencontrer à Douala pour renouveler le désir de son groupe de gérer cet établissement hôtelier de référence dans la capitale économique du Cameroun. Mais à cette époque, nous étions liés avec la marque Le Méridien. Être leader dans le secteur de l’hôtellerie à Douala est un atout majeur dans les négociations avec n’importe quel groupe. Le Pullman Douala Rabingha Hôtel ambitionne de renforcer son leadership en procédant à une mutation profonde de son outil et la qualité du service pour en faire le meilleur établissement hôtelier de la sous-région.

Le Meridien Douala de la SNC est donc désormais officiellement Pullman Douala Rabingha. Pourquoi « Douala Rabingha » dans la nouvelle dénomination ? 

Pourquoi “Rabingha”? Rabingha est une localité hospitalière située à 45 km de Garoua sur l’axe Garoua-Ngaoundéré où naquit notre feu père en 1926. C’est un hommage que nous avons bien voulu lui rendre en tant que fondateur de cet empire industriel qu’est le Groupe Fadil.

Qu’est-ce qui va concrètement changer avec ce changement d’enseigne ?

Pour le moment, il n’y a pas de changement notoire à vue d’œil, mais grâce à ce projet de rénovation qui va bientôt débuter, l’hôtel sera totalement “relooké” afin d’en faire le meilleur Pullman de l’Afrique comme l’a mentionné il y a quelques mois M. Antoine Guego, directeur général d’Accor Afrique Services. Et en terme de management, la langue de communication sera le français ce qui facilitera beaucoup plus les choses, bien que le Cameroun soit un pays bilingue.

Comment s’effectueront les rénovations à Pullman Douala ? Y aura-t-il un arrêt du service pendant quelques temps ?

Les rénovations s’étaleront sur une période de 18 mois à partir de la fin de cette année. L’exploitation continuera durant cette période, mais la capacité en chambres sera légèrement réduite car elle s’effectuera progressivement.

Quelle est la nouvelle répartition du capital de Pullman Douala Rabingha ?

Le Pullman Douala Rabingha Hôtel est la propriété totale de la Société nouvelle des cocotiers qui fait partie intégrante du Groupe Fadil. Le capital appartient dont intégralement à la famille Fadil.

Comment s’effectuera la gestion de l’hôtel une fois les rénovations terminées ? De nouvelles équipes de renfort vont-elles venir de la France pour vous assister dans la gestion ?

Il n’y aura aucun changement à ce jour. L’équipe sera la même à savoir: juste trois expatriés sur les 145 employés qui composent le personnel.

Propos recueillis par Beaugas-Orain Djoyum

 

camernews-fadil

camernews-fadil