Lutte contre le sida: La pédagogie pour changer les mœurs

Le centre international de référence Chantal Biya, a procédé à la clôture du programme de lutte contre les IST-VIH/Sida en milieu scolaire à Nanga-Eboko.

Pendant trois jours de sensibilisation, les jeunes de la Haute Sanaga ont été édifiés sur les méthodes de prévention contre les IST-VIH/Sida en milieu scolaire. Ce programme de sensibilisation sur les IST-VIH/Sida, initié par Madame Chantal Biya, première dame du Cameroun était conduit par le Centre international de référence Chantal Biya (Circb) avec le soutien de l’Unesco, du Ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) et celui de l’Education de base (Minedub). Le programme entre dans le cadre du « vaccin social » mis en place afin de barrer la route à la maladie. «A travers cette initiative il est question d’amener les enseignants et les élèves des écoles maternelles, primaires et normales à développer et adopter des comportements et des attitudes positives en matière de lutte contre les Ist-Vih/sida dans les établissements scolaires du Minedub », explique Alexis Ndjolo, directeur du centre international de référence Chantal Biya.

Cette campagne de sensibilisation rentre certes dans le cadre de la lutte contre le Sida mais elle est une invite pour les populations du département de la haute Sanaga. Cette localité est l’une des plus touchée par la pandémie dans la région du Centre selon les statistiques communiquées par le Circb. La cérémonie qui s’est déroulée en présence de Rose Jaji Mbah, Coordonatrice général du programme des actions de la Première dame au sein du ministère de l’Education de Base s’est clôturée par l’inauguration d’un centre multi média à l’école les champions. Chaque année près de 500 enseignants meurent des suites du Vih/sida. Un chiffre qui pourrait considérablement augmenter d’ici 2017.