camernews-luc-magloire-mbarga-atangana

Lutte contre la hausse des prix: Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, lance la chasse aux spéculateurs

Lutte contre la hausse des prix: Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, lance la chasse aux spéculateurs

Il a présenté son «arme de dissuasion massive» à la télévision nationale le 19 décembre 2016.

En cette veille de fêtes de fin d’année, le ministre du Commerce tient les commerçants spéculateurs à l’œil. Luc Magloire Mbarga Atangana vient de lancer une campagne dont le but est d’empêcher les opérateurs économiques gourmands et malhonnêtes de mener la vie dure aux consommateurs. Il a effectué lundi à Douala un voyage au cours duquel il a sensibilisé les consommateurs et les opérateurs économiques.

«Il est des opérateurs économiques qui ont tendance à tirer avantage chaque fois de cette période de fête en spéculant et en jouant sur la disponibilité des produits, et par conséquent sur les prix. Donc le message c’est de leur dire: «il ne sert à rien de continuer ce jeu-là parce que les produits sont disponibles. On les montre donc. Il s’agit de les montrer. J’appellerai cela l’arme de dissuasion massive à l’endroit des spéculateurs», a-t-il déclaré le 19 décembre 2016 au journal télévisé de 20h30 de la CRTV-Télé.

Le ministre Mbraga Atangana jure que les produits sont largement disponibles pour la période des fêtes de fin d’année, et au-delà. Il indique qu’il y aura des opérations de contrôle des prix. Et que tout ceci est une démonstration de la   capacité des opérateurs économiques et du Gouvernement, en partenariat, à couvrir les besoins des marchés afin que les fêtes soient belles.

Il est question, explique le ministre, d’accompagner «le pauvre consommateur, maillon faible». Il promet de toujours encadrer et conseiller les opérateurs économiques. Leur dire par exemple comment vendre un produit, comment le disposer sur un étal. Mbraga Atangana se réjouit du bilan de ses actions en cette année 2016 finissante. Il proclame qu’elles ont ramené l’inflation au taux insignifiant de 1,2%.

camernews-luc-magloire-mbarga-atangana

camernews-luc-magloire-mbarga-atangana