Lutte contre Boko Haram: Revendications dans l’armée, Biya accorde de nouvelles récompenses

Paul Biya a accordé ce lundi 20 avril 2015, des nouvelles distinctions honorifiques aux éléments des forces de défenses camerounaises, tous grades et corps confondus, pour « leur engagement dans la lutte contre Boko Haram », constate sur place «koaci ».

Cameroun: Lutte contre Boko Haram: Revendications dans l'armée, Biya accorde de nouvelles récompenses

Après la signature des décrets très controversés du 1er avril qui ne récompensaient qu’à peine 408 hommes sur les plus de 45 000 que compte l’armée camerounaise, Biya vient de se racheter, a lancé un auditeur sur une radio privée Fm, émettant à Yaoundé.

En effet, le 1er avril, le chef des armées camerounaises, accordait seulement, à 38 officiers, 129 sous-officiers et 241 militaires de rang, des « privilèges », pour avoir, « conduit et participé, avec patriotisme et esprit de sans recul, plusieurs batailles ayant permis de repousser les assauts du groupe terroriste Boko Haram Rechercher Boko Haram Boko Haram ».

Le 20 avril, Biya, accorde de nouveau, d’autres récompenses, cette fois, à un plus grand nombre d’éléments de l’armée camerounaise.

Les mesures du 1er avril, avaient suscité des grincements de dents, au sein de la grande muette, certains soldats avaient estimé que le président camerounais, accordait plus de privilèges aux éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir), une unité d’élite de l’armée camerounaise et à certains militaires de la Garde présidentielle(Gp).

Les bruits de soulèvements et de revendications diverses ont alimenté la presse privée locale, suite à la signature de ces décrets Rechercher décrets de Paul Biya, au motif qu’il n y a pas que le Bir, ou la garde présidentielle au front.

Cette fois, Biya semble avoir tenu compte de ses revendications en signant des décrets Rechercher décrets qui « attribuent des distinctions honorifiques aux éléments des forces de défense, tous grades et corps confondus, engagés dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram  », peut-on lire dans le décret.

Le plus grand nombre de personnels de l’armée camerounaise recevra donc, les distinctions décidées par le chef suprême des armées, pour leur engagement à) défendre l’intégrité territoriale du pays.

Une mesure, qui de l’avis de nombreux observateurs, va calmer les éléments qui composent les forces de Défense et de sécurité camerounaises, engagées dans la lutte contre Boko Haram et qui commençaient à montrer des signes d’énervements.