camernews-des-elements

Lutte contre Boko haram: La Force multinationale lance une attaque sur Sambissa, lieu où est réputé se cacher Abubakar Shekahu

Lutte contre Boko haram: La Force multinationale lance une attaque sur Sambissa, lieu où est réputé se cacher Abubakar Shekahu

Les militaires de la Force multinationale (FMM) sont intervenus sur sollicitation des Forces armées nigérianes.

Une section et un bataillon blinde du secteur n°1 de la FMM sont en mission de ratissage dans la forêt de Sambisa. Cet océan végétal situé dans le nord du Nigéria est le sanctuaire de la secte Boko Haram. Le lieu où est réputé se cacher Abubakar Shekahu et des membres de son état-major ainsi que des milliers de moudjahidin.

Les militaires de la Fmm sont intervenus sur sollicitation des Forces armées nigérianes. D’après Le Jour édition du mercredi 7 décembre 2016, hier 6 décembre 2016, dans leur avancée, les forces armées nigérianes ont eu un accrochage avec des combattants de la secte. C’était à Jimiea. Le nombre des moudjahidin est estimé à plus de cent hommes.

«Suite à l’âpreté des combats, les militaires nigérians ont dû faire intervenir l’aviation. Les terroristes ont été alors désorganisés et ont pris la fuite. Ils ont malheureusement tué un soldat nigérian et un civil membre d’un comité de vigilance. Un blessé est aussi à déplorer parmi les militaires nigérians. Il a été évacué dans un hôpital pour que des soins appropriés lui soient prodigués», lit-on.

A Tokombere, une localité nigériane des abords de la forêt de Sambisa, une patrouille de l’armée nigériane a roulé sur des engins explosifs improvisés. Deux pickups ont été endommagés. Parallèlement, l’opération Lafiya Dolle, de l’armée nigériane se poursuit, apprend-on également.

Le Jour révèle également que lundi dernier, à Buni Gari, autre localité de l’État du Borno, des éléments de la 27e brigade ont interpellé 35 hommes suspectés d’être des combattants de Boko Haram, en débandade et fuyant la forêt de Sambisa où l’opération «Rescue Final» bat son plein. De même que le nommé Shuaibu Muhammed en fuite depuis le 3 décembre 2016, a été rattrapé par une patrouille.

Au Cameroun la secte et ses complices quelque peu sous l’éteignoir n’en sont pas moins actifs. «Lundi soir vers minuit à Moundou près de Doublé dans l’arrondissement de Mora, des militaires du secteur n°1 de la FMM ont saisi deux motos chargées chacune de jerricans pleins d’essence. Ils n’ont pas pu mettre la main sur les convoyeurs de ce carburant», indique Le Jour. Pourtant, il leur avait été dit que des membres de Boko Haram passeraient à cette heure-là sur une piste dont les militaires savent qu’ils la fréquentent. «Ils se sont précipités. Ils auraient pu les arrêter», a regretté un militaire.

camernews-des-elements

camernews-des-elements