camernews-boko

L’UE décaisse 2,5 milliards FCfa pour améliorer la qualité des secours à l’Extrême-Nord

L’UE décaisse 2,5 milliards FCfa pour améliorer la qualité des secours à l’Extrême-Nord

La délégation de l’Union européenne au Cameroun vient de lancer «le projet d’Appui à l’instauration d’un climat de confiance entre l’Etat et ses administrés dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun», apprend-on officiellement. Doté d’une enveloppe de 2,5 milliards de francs Cfa, ce projet vise, en partenariat avec le Corps national des sapeurs-pompiers et la Délégation générale à la sûreté nationale, à améliorer les capacités d’interventions des centres d’urgence des sapeurs-pompiers à Maroua et à Kousseri, ainsi que de quatre postes frontières au Nord et à l’Extrême-Nord du pays.

Selon l‘UE, ce projet d’une durée de 18 mois prévoit entre autres réalisations, les travaux de réhabilitation des centres de secours et des postes frontières, la livraison de matériels roulants, de communication et de détection, ainsi que des formations au bénéfice des agents de la police des frontières et du Corps national des sapeurs-pompiers.

«Cette initiative est une réponse concrète de l’UE à la crise sécuritaire qui affecte actuellement la région de l’Extrême-Nord. Ce projet ambitieux vise à faire en sorte que les habitants de cette région se sentent davantage en sécurité, grâce à des services du Corps national des sapeurs-pompiers et de la police aux frontières efficaces et à l’écoute des personnes les plus vulnérables», explique Françoise Collet, chef de la délégation de l’Union européenne au Cameroun.

En effet, après des attaques armées qui ont duré plusieurs mois, faisant de nombreux morts et des blessés nécessitant une prise en charge adéquate et urgente, l’Extrême-Nord du Cameroun est, depuis quelques mois maintenant, le théâtre d’attentats kamikazes perpétrés par des insurgés de la secte islamiste nigériane Boko Haram. Ces attentats ont déjà fait plus de 100 morts et de nombreux blessés.

camernews-boko

camernews-boko