LIC : Alex Song, Kameni et Eto’o réclamés, est-ce raisonnable ?

Depuis quelques semaines et plus particulièrement après la douche froide du dimanche 11 octobre dernier face aux Super Eagles du Nigéria, de nombreux fans des Lions pensent que ces joueurs doivent être rappelés en sélection.

Mais si par extraordinaire cette idée a traversé l’esprit des dirigeants du football camerounais, plusieurs facteurs doivent être pris en compte en pareille circonstance. La forme actuelle du joueur, sa volonté de revenir en sélection ou pas, le poids et même la place qu’il pourrait avoir dans cette équipe si jamais il revient. Et comme on va le voir, ce n’est pas toujours aussi évident que certains le disent.
Alex Song

Sa forme actuelle : Il y a belle lurette qu’il a disparu des radars du football. Blessé avant le coup d’envoi de la saison, le joueur transféré à West-Ham par le Fc Barcelone est toujours à l’infirmerie. Aucune seconde disputée depuis le début de la saison en Angleterre et donc aucune performance à mettre en avant.

Veut-il revenir ? Le joueur ne s’est jamais officiellement exprimé sur son envie ou non de revenir en sélection après avoir été placé sur la black-list de Joseph Owona et Volker Finke au sortir de la Coupe du Monde 2014. Mais l’on imagine bien que s’il était opérationnel et s’il était rappelé, il ne se ferait pas prier pour revenir.

Son poids en sélection :
Si le milieu de terrain des Lions indomptables pullule de bons joueurs, Alexandre Song est sans doute le plus doué d’entre eux et quand il est au meilleur de sa forme et qu’il met de côté des humeurs, il est tout simplement le meilleur de tous. Ses qualités techniques et tactiques lui permettent de jouer à plusieurs postes du milieu de terrain, mais la position dans laquelle il excelle est sans doute celle de sentinelle du milieu de terrain, juste devant les défenseurs centraux. Son expérience et son vécu sont incontestables et son talent ne fait pas débat. Son poids est donc évident dans une équipe en manque de repères comme les Lions indomptables.

Ce que j’en pense : Si d’aventure on fait appel à lui lorsqu’il sera revenu sur les terrains avec son club, Alexandre Song devra y réfléchir par deux fois avant d’accepter car après la cabale des dirigeants du football dont il a été victime après son geste malheureux sur Mario Mandzukic, il doit se dire qu’il serait un bouc-émissaire idéal en cas de nouvelle contre-performance et/ou déculottée des Lions. Il semblerait que depuis le retrait de Samuel Eto’o, certaines personnes sont à la recherche d’un nouveau souffre-douleur et Alex Song a visiblement le profil de l’emploi.

Idriss Carlos Kameni


Sa forme actuelle :
Il n’y a rien à redire sur sa forme du moment. Un moment qui dure déjà depuis la saison dernière où le dernier rempart de Malaga enchaîne les prestations de haut-vol. Messi, Ronaldo, Benzema, Neymar, Suarez, Bale, James Rodriguez, Nolito, Griezmann et tous les serial buteurs de la Liga ont eu maille à partir avec le champion olympique 2000. Des prestations de haut niveau qui en ont écoeuré et frustré plus d’un et qui font d’Idris Carlos Kameni le meilleur gardien du championnat, au coude à coude avec le gardien de but du Réal Madrid.

Veut-il revenir ? Oui, Idris Carlos veut revenir et il n’est pas passé par quatre chemins pour le faire savoir. « Si on m’appelle je viens », a-t-il dit avec emphase. Le portier de Malaga veut revenir et il faut dire qu’il a tout fait pour mériter de revenir.

Son poids en sélection : S’il n’a jamais vraiment été un leader en sélection nationale, Idris Carlos Kameni a néanmoins été un gardien de grand talent lorsqu’il a fallu défendre les couleurs nationales. Parfois impliqué dans des guerres au sein de la sélection (Afrique du Sud 2010, Marrakech 2011), le portier est très écouté des jeunes et ses conseils peuvent être précieux s’il se contente de ne parler que football.

Ce que j’en pense : Le retour d’Idriss Carlos Kameni va sans doute coïncider avec un statut de remplaçant pour Fabrice Ondoua. Et même si l’on pense que Kameni mérite amplement sa sélection, il ne faut pas oublier qu’il a commencé en sélection très jeune, bien plus jeune que Fabrice Ondoua et que grâce à l’enchaînement des matches et la confiance aidant, il a pris du galon, a gagné en confiance au point de devenir l’exceptionnel gardien de but qu’il est aujourd’hui. S’il est reproché à Ondoua d’être remplaçant en club, personne ne doit oublier que Kameni était un simple stagiaire au havre lorsqu’il réalisait des prouesses en Australie en 2000 lors de Jeux olympiques.

Samuel Eto’o

Sa forme actuelle : Il est tout simplement étincelant avec son nouveau club Antalyaspor avec 7 buts inscrits depuis le début de la saison. L’ancien capitaine des Lions indomptables est en grande forme et les fans d’Antalyaspor n’ont pas vraiment à se plaindre de leur recrue estivale. Pas plus tard que le week-end dernier, malgré la lourde défaite de son club, il a encore inscrit un but.

Veut-il revenir ? Rien n’indique que Samuel Eto’o ait envie de revenir dans la tanière. Depuis la Coupe du Monde 2014, ses sorties médiatiques sont nombreuses mais ses allusions à la sélection nationale du Cameroun sont extrêmement rares. Et si l’on annonce un hypothétique déplacement de Tombi à Roko pour la Turquie aux fins d’y rencontrer le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables, des proches du joueurs font état de ce que le goleador est très loin de la tanière et qu’il préfère se consacrer à sa famille et à son nouveau club.

Son poids en sélection : Meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables, meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations, son apport en sélection est indéniable et force est de constater que le seul fait de penser à le faire revenir est la preuve que l’on est loin de lui avoir trouvé un successeur. Les appels des supporters camerounais il y a une vingtaine de jours en Belgique lors de la défaite (0-3) face au Nigéria, en dit long sur le vide qu’il a laissé depuis sa retraite internationale.

Ce que j’en pense : S’il a décidé de se retirer et de se consacrer à sa famille et à son nouveau club, cela ne peut que lui faire du bien. Durant des années, il a été le souffre-douleur de bon nombre de fanatiques des Lions indomptables et à cause de ses prises de positions allant dans le sens de la défense des intérêts de ses coéquipiers et pour l’obtention de meilleures conditions de travail en sélection nationale, il a été brocardé par les dirigeants du football qui redoutaient son aura. Revenir aujourd’hui ne serait pas forcément une bonne idée car le bouc-émissaire idéal serait de retour et les responsables du désordre dans la tanière se cacheraient derrière lui. Que n’aurait-on pas dit s’il avait été en Guinée Equatoriale ? Que n’aurait-on pas dit s’il avait été de la débâcle face au Nigeria ? La retraite internationale vous va si bien Monsieur Eto’o. Profitez-en.