Libye. Les américains bombardent l’EI en Libye

L’aviation américaine a bombardé pour la première fois lundi des positions des insurgés de l’Etat islamique (EI) à Syrte en Libye, à la demande du gouvernement d’union nationale (GNA).

 

Selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook, l’une des frappes a détruit un char de Daesch et une autre a visé deux véhicules des djihadistes. M. Cook a par ailleurs ajouté que les raids à Syrte « vont se poursuivre ».

Les bombardements en question visent à réduire les capacités de combat des membres du groupe Etat islamique à Syrte et à permettre aux forces loyales de reprendre le contrôle de la ville.

Un responsable de la Maison Blanche a indiqué que le président Barack Obama avait « autorisé les forces armées américaines à effectuer des frappes en appui aux forces du gouvernement d’union à la demande du Premier ministre » libyen.

Après plusieurs mois de combats intenses, les forces gouvernementales sont entrées le 9 juin à Syrte. Elles sont ralenties toutefois par la forte résistance des militants islamistes qui mènent des contre-attaques par des attentats suicide.

Pour le premier libyen, Fayez al-Sarraj, ces frappes interviennent « dans un cadre limité dans le temps » et « ne dépasseront pas Syrte et sa banlieue ».