camernews-Paul-Biya

Lettre ouverte au president Paul Biya : le temps est venu d’agir avec la diaspora…

Lettre ouverte au president Paul Biya : le temps est venu d’agir avec la diaspora…

Excellence Monsieur le Président de la République,
 
Permettez-moi tout d’abord de me présenter succinctement. Je suis un jeune patron de presse de nationalité Camerounaise, installé en France depuis six (06) ans. En 1999 lorsque je crée l’hebdomadaire Jeun’Action et le magazine Panafricain Africa My Africa, j’ai l’insigne honneur d’être à 21 ans le plus jeune patron d’un groupe de presse en Afrique.

J’ai également la chance extraordinaire de présider aux destinées de cinq associations de droit Français (Génération Diaspora, Chambre Economique pour l’Investissement en Afrique, Solidarité France Cameroun, Conseil Représentatif des Camerounais de la Diaspora et Espoir & Vie).

Je fais suite à vos multiples rencontres avec la diaspora Camerounaise qui selon votre entourage, ont marqué le cap de la nouvelle impulsion que vous entendez insuffler à l’implication de la diaspora dans la conduite des affaires, à savoir: la consolidation et l’accélération de la croissance, une promotion plus accrue de la coopération entre la diaspora et le gouvernement de la République et l’intensification de la lutte contre le terrorisme.

Le Gouvernement du Cameroun, pour être un partenaire privilégié de la diaspora, doit saisir l’opportunité idoine qui s’offre à lui  à  savoir: ‘’La main tendue de la diaspora’’. Pour cette raison, les membres de la diaspora agissante souhaitent jouer pleinement leur rôle.

Notre croissance n’évolue pas à un rythme souhaité contrairement à d’autres pays Africains. Notre économie ne tourne pas à plein régime. Et c’est peu de le dire. Plusieurs rapports des organismes spécialisés et les spécialistes réputés le confirment. Nous, membres de la diaspora agissante, disons que le Cameroun peut encore accélérer la tendance, à condition d’intégrer la diaspora dans la politique des ‘’Grandes Réalisations’’, afin que celles-ci se transforment effectivement en ‘’Grandes Réussites’’. Qui peut mieux que la diaspora, être le meilleur ambassadeur du Cameroun à l’étranger ? Qui mieux que la diaspora peut attirer les Investissements Directs Etrangers au Cameroun ? La réalité indéniable est que la diaspora est mieux placée pour promouvoir une nouvelle forme de coopération plus dynamique.

Au Cameroun, la famine est encore le lot quotidien de nombreux citoyens, pendant que le pays connait des coupures intempestives d’eau, des délestages électriques et un tissu sanitaire inadapté. De nombreux jeunes n’ont pas accès à une éducation et une formation adéquates.

Monsieur le Président, pour un meilleur accompagnement de votre politique, il est plus qu’urgent d’intégrer la diaspora dans vos « Grandes Réalisations », compte tenu des intelligences, des potentialités et des énergies dont regorge cette frange de notre population. Lorsqu’on scrute avec beaucoup de minutie le paysage économique Africain actuel, on se rend compte que le Cameroun n’implique pas suffisamment sa diaspora, contrairement à d’autres pays tels que le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Rwanda qui ont mis en place une véritable coopération entre Pouvoir Exécutif et Diaspora. La non-implication de la diaspora dans la relance de notre économie a montré ses limites. En invitant sans cesse la diaspora à poursuivre davantage la réalisation de ses projets au Cameroun, vous avez opéré un virage qui a le mérite d’être salué. Le temps de la reconquête économique a peut-être sonné.

La diaspora met également son point d’honneur sur le respect des droits de l’homme qui sont très souvent bafoués.
.
Les critiques massives auxquelles on assiste aujourd’hui au sein de la diaspora ne sont que la conséquence de la politique d’appauvrissement des populations érigé en mode de gestion par certains ministres et autres fonctionnaires qui passent le clair de leur temps à détourner les deniers publics.

Il ne peut se passer aucune semaine sans qu’une affaire ne ternisse l’image du Cameroun. Sans que des enfants ne meurent parce que leurs parents n’ont pas les moyens de les faire soigner. Faut-il encore citer les femmes qui accouchent dans les ‘’hôpitaux de la mort’’ ? Comment le Cameroun peut-il être à la fois aussi riche et aussi pauvre ? Un véritable paradoxe inquiétant qui nous interpelle tous. Vous conviendrez certainement avec moi Monsieur le Président, pour dire que cette situation ne peut plus durer car il s’agit là de s’interroger sur l’avenir du Cameroun en Afrique et de sa place dans le monde. Qui aujourd’hui peut ignorer que le Cameroun est en passe de devenir un des plus grands enjeux géostratégiques internationaux ?

Excellence, Monsieur le Président de la République, écoutez la diaspora qui se tourne vers vous.

Tendez la main à cette diaspora et associez-la à votre politique, afin que le Cameroun remporte de nouvelles victoires économiques et politiques.

Puisse cette missive, la première d’une longue série, éclairer davantage votre action et vous aider à bâtir un partenariat gagnant-gagnant avec la diaspora.
 
Vive GEBERATION DIASPORA
Vive la diaspora
Vive le Cameroun.

 

camernews-Paul-Biya

camernews-Paul-Biya