camernews-armel-kana-biyick

Les pleurnicheries de Jean-Armel Kana-Biyick

Les pleurnicheries de Jean-Armel Kana-Biyick

Les réseaux sociaux sont des pépites. Il y a du bon et du moins bon, du trash parfois, comme ce jeune camerounais de Douala en…string et montrant ses fesses relevées et soutenues comme celles d’une femme, qui s’exhibe sur Facebook. Il y a ce voyage de Guillaume Soro au Cameroun et les critiques qui vont avec. Et aussi cette sortie par la petite porte de Jean-Armel Kana-Biyick qui prend sa retraite à 24 ans, accusant les Lions d’être l’empire de la magouille. Ambiance.

Remonté comme un coucou Suisse, le joueur des Lions Indomptables et sociétaire de Rennes (Ligue 1 France), Jean-Armel Kana-Biyick, fils du célèbre Andre Kana-Biyick, 24 ans, annonce prendre sa retraite internationale. Les raisons: sa non sélection pour le Brésil et la « magouille au sein des Lions Indomptables ». Brocardé, le jeune Kana-Biyick ne doit pas venir jeter un oeil sur les réseaux sociaux. Il est lynché, insulté et très critiqué.

Mais, entre nous, connaisseurs du ballon rond, on peut dire sans se tromper qu’il n’avait pas sa place dans cette équipe. A son poste, il est barré par les excellents Dany Nounkeu (Besiktas) et  Aurelien Chedjou (Galatasaray), tous les deux remplaçants, barrés eux-mêmes par le choix du coach qui préfère faire jouer Joël Matip (Shalke 04). Ce dernier est milieu défensif pourtant. Jean-Armel, soit honnête, ces trois joueurs, tu ne peux jouer à leur place…Pire, il n’a retouché le ballon que le 30 mai dernier. Il dit qu’il n’était plus blessé…Certains Camerounais disent qu’il pleure sa prime ratée, rien de plus…

 

camernews-armel-kana-biyick

camernews-armel-kana-biyick