camernews-Rdpc-militants

LES MILITANTS DU RDPC FONT LE FOLKLORE SUR TOUT…

LES MILITANTS DU RDPC FONT LE FOLKLORE SUR TOUT, MÊME SUR DES SUJETS D’IMPORTANCE CRUCIALE COMME L’INSÉCURITÉ DANS LA RÉGION DE L’EXTRÊME-NORD.

L’affaire Boko Haram là se mange désormais à toutes les sauces. Elle est pratiquement devenue la brosse à dents des militants du Rdpc, le parti au pouvoir qui s’en délecte dans tous leurs meetings. Il fallait les voir proclamer les professions de foi le 6 Novembre dernier, date anniversaire de l’accession au pouvoir de S.E.M. Paul Biya. Motions de soutien par-ci, pancartes et banderoles par-là, comme si c’est ce folklore qui peut arrêter la déferlante Boko Haram.

Alors que le parti  pourrait faire mieux, par exemple en collectant des fonds ou des dons en faveur des frères de l’Extrême-Nord victimes des exactions de la secte islamiste. Surtout que beaucoup de ces victimes ont dû quitter leurs villages pour se réfugier ailleurs, avec tout ce que cela pose comme problèmes. La scolarité de centaines d’enfants est ainsi perturbée et des dons de fournitures scolaires ne leur feraient certainement pas de mal.

Tout comme offrir des médicaments aux centres de santé, ou des kits d’accouchement pour les femmes enceintes pourraient constituer un appoint non négligeable pour le soutien à ces réfugiés de l’intérieur. Hélas ! Le Rdpc n’en a cure. Son problème ou celui de ses militants c’est d’organiser les défilés pour tromper le Président. Car en réalité, chacun veut attirer son attention, dans l’espoir d’être maintenu à son poste, ou alors d’entrer au gouvernement ?

 

camernews-Rdpc-militants

camernews-Rdpc-militants