camernews-RD

Les joueurs de la RD Congo boycottent l’entrainement à cause des primes

Les joueurs de la RD Congo boycottent l’entrainement à cause des primes

Ils ont fait grève de l’entraînement vendredi soir, alors que leur premier match de la CAN-2017 est prévu lundi contre le Maroc.

Les problèmes de primes continuent d’émailler les sélections africaines à chaque compétition d’envergure.

«Cela fait des années et des années, c’est toujours la même chose. On se prépare bien pour jouer nos matchs et à la fin il y a toujours un problème de primes», a déclaré Youssouf Mulumbu, capitaine des Léopards, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, où il est entouré de plusieurs coéquipiers, rapporte l’AFP.

Cependant, le joueur a promis que ses coéquipiers et lui défendront le drapeau: «Certaines situations sont à déplorer. Ceci dit, le 16 janvier nous allons défendre fièrement notre drapeau». Les joueurs de Florent Ibenge, 3es lors de la dernière édition, ont hérité d’un groupe très relevé avec la Côte d’Ivoire, tenant du titre, le Maroc et Togo.

La RDC n’est pas la seule sélection africaine en lice à connaître ce genre de problèmes financiers. L’équipe du Zimbabwe, remontée contre sa Fédération (Zifa) notamment sur la question des primes, avait un temps refusé d’embarquer dans le vol qui devait l’emmener au Cameroun pour un match amical, puis au Gabon, pays hôte de la CAN-2017, avant de trouver «une solution à l’amiable» avec les responsables de la Zifa.

Les Lions indomptables, coutumiers des faits ont encore fait parler d’eux. Le capitaine Benjamin Moukandjo et ses coéquipiers ont retardé leur vol de 4 heures, le 11 janvier dernier. Ils ont campé à leur hôtel attendant que la question des primes soit réglée. Finalement, la Fédération camerounaise de football leur a promis des récompenses par objectif. Les primes leur seront versées au fur et à mesure de leur performance à la CAN.

camernews-RD

camernews-RD