Les chiffres clés de l’économie camerounaise au premier semestre 2015

Taux de croissance, niveau des recettes et des dépenses budgétaires, masse monétaire, crédit intérieur. Les données présentées par le Comité monétaire et financier national du Cameroun

Le Comité monétaire et financier national(CMNF) que préside le ministre des Finances a procédé, le 6 juillet dernier, à une évaluation de l’économie du Cameroun au premier semestre 2015. D’après le compte rendu des travaux publié dans le quotidien gouvernemental, la politique budgétaire nationale a suivi une tendance inverse à celle des cycles de croissance ces derniers mois. Du fait de la crise sécuritaire et humanitaire dans le pays, et la chute des cours de pétrole qui influence aussi l’économie mondiale et celle de la zone CEMAC. Le comité note que cette situation a conduit à une «légère augmentation des dépenses publiques et un léger fléchissement des recettes fiscales ».

 

Les recettes totales et dons du budget de l’Etat ont décru de 4,6% s’établissant à 649,4 milliards de FCFA contre 680,7 milliards en mars 2014. Les dépenses totales quant à elles sont passées à 659,1 milliards de FCFA en mars 2015 avec une hausse de 7,8% par rapport aux 611,6 milliards de l’année précédente.

La masse monétaire connait également une hausse. Elle s’établit à 3575 milliards de FCFA en mars 2015 contre 3281 milliards en mars 2014 ; soit une augmentation de 294 milliards. Le crédit intérieur suit la même courbe ascendante : il est passé de 2017,1milliards de FCFA en mars2014 à 2322 milliards en mars 2015, soit une hausse de 15%.

Selon le CMFN, que préside le ministre des Finances en présence du gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, l’économie mondiale souffrait, à la fin du premier semestre 2015, des «séquelles de la crise financière », « de la crise en zone Euro » et d’autres facteurs comme les « fortes variations du taux de change ». Des problèmes qui restent d’actualité.