camernews-emprunt-obligataire

L’economie Camerounaise a l’epreuve de l’emprunt obligataire

L’economie Camerounaise a l’epreuve de l’emprunt obligataire

Action citoyenne ou opération de charme, les opérations de l’emprunt obligataire ont été lancé à Douala par le ministre des Finances à Douala. Le but est de booster l’économie du Cameroun par des investissements. Pour le ministre de Finances Alamine Ousmane Mey qui a présidé la cérémonie à Douala, jeudi 12 Décembre 2013, cette opération permettra à coup sur d’assurer la croissance à travers, notamment l’investissement public, conditions nécessaires au développement. Pour y arriver, le Cameroun s’est engagé depuis quelques années dans un programme d’investissements à travers des projets porteurs de croissance et d’emplois dans des domaines des infrastitures portuaires, routières et énergétiques. La mobilisation des ressources du gouvernement peut elle venir à bout des dépenses relatives à cet ambitieux programme dans une économie gangrenée par la corruption, la désobéissance fiscale, la prédominance du secteur informel, toutes choses qui rendent difficile la collecte de l’épargne nationale ? Rien n’est moins sur.

Toujours est-il que le gouvernement a fait recours à la technique de l’emprunt sous forme d’obligations qui sont achetées par des investisseurs. De fait, au terme du décret de Mars 2013, le ministre des finances est habilité à recourir à des émissions de titres publics d’un montant maximum de 250 milliards pour le financement des projets de développement inscrits dans le loi de finances au titre de l’exercice 2013. Dans ce cadre, l’Etat Camerounais représenté par le ministre des finances souhaite mobiliser par appel public à l’épargne 50 milliards sur le marché financier national. Au cours de la cérémonie d’ouverture des opérations de levés de fonds, le ministre des finances, pour mettre en confiance les investisseurs nationaux comme ceux de la sous région a vanté l’environnement économique du Cameroun caractérisé par la paix et la stabilité.

L’ensemble des fonds collectés servira au financement des projets tels que le barrage de Memve’ele, la construction des routes  Founban-Tibati, Zoetele-Nkolyop, Obala-BatchengaBouam, le bitumage de la Ring Road : Bamenda-Kumbo et la construction du complexe industrialo-portuaire de Kribi. Pour un total de 50 milliards de FCFA. La valeur nominale d’un emprunt est fixée à 10 000 Cfa pour un total de 5 millions de titres mis sur le marché. La période de souscription est prévue du 9 au 23 Décembre 2013. Les intérêts seront payables annuellement à partir de la première date anniversaire de la date de jouissance des titres à un taux d’intérêt nominal de 5,9 pour cent.

camernews-emprunt-obligataire

camernews-emprunt-obligataire