Le Nonce apostolique lance l’année pastorale au Diocèse d’Eséka

Placé sous le signe de la miséricorde, l’événement a été l’occasion de rassembler les brebis du Seigneur samedi dernier.

Le peuple de Dieu du département du Nyong-et-Kellé s’est levé comme un seul homme pour accueillir le Nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale, Monseigneur Piero Pioppo samedi dernier à Eséka. C’était au cours d’une visite pastorale dans le diocèse éponyme. Au cours de cette rencontre avec ses brebis, celui qui est venu au nom du Seigneur a saisi cette opportunité pour lancer l’année pastorale 2015-2016, placée sous le signe de la miséricorde par le pape François.

Pour célébrer le début de cette année, les fidèles venus des diverses paroisses du diocèse ont pris massivement  part à la célébration eucharistique en la Cathédrale Notre-Dame de Fatima. Cathérine Bakang Mbock, ministre des Affaires sociales (Minas), les autorités administratives, l’évêque du diocèse Mgr Dieudonné Bogmis, assisté de son vicaire général, Mgr Emile Martin Dibongué, ont prié avec les leurs. Créé en 1993 à la suite de la division de l’archidiocèse de Douala, le diocèse d’Eséka comprend 35 paroisses de taille moyenne avec 40% de chrétiens catholiques. Le Nonce apostolique dans son homélie a revisité l’histoire de l’évangélisation de la ville d’Eséka qui s’est développée avec les pères spiritains en 1920.

A partir des lectures du jour, notamment  les «Béatitudes» tirées de l’évangile de Saint Mathieu, Mgr Piero Pioppo a recommandé aux chrétiens d’enregistrer ces paroles dans leur mémoire et dans leur cœur en ce début d’année pastorale. «Nous devons travailler non pas pour le regard des hommes mais pour le regard providentiel de Dieu», a suggéré le Nonce. Selon lui, cette  feuille de route de la nouvelle année évangélique doit être une invite à l’endroit de tout un chacun à plus d’engagement ecclésial.