Le Ministere de l’Education de Base ordonne la fermeture de 263 écoles clandestines au Cameroun

Le phénomène est plus grave dans les régions du Littoral, Centre et Ouest selon le Minedub.

Les chefs des services du Ministère de l’Education de Base (Minedub) étaient en conclave ce jeudi 20 Aout à Yaoundé pour préparer la rentrée scolaire prochaine qui est fixée au 7 septembre 2015. Lors de la rencontre de ce matin, le ministre de l’éducation de base, Youssouf Adjida a ordonné la fermeture systématique et immédiate de 263 écoles clandestines avant la rentrée scolaire 2015/2016.

Réunie avec les responsables de son département ministériel, ainsi que les acteurs du secteur privé de l’éducation de base et les autres membres statutaires, Youssouf Adjida a passé au scanner l’enseignement privé de base au Cameroun, un secteur qui est gangrené par d’énormes problèmes tant pour le privé laïc que pour le privé confessionnel.

C’est la précarité dans laquelle les établissements privés de base fonctionnent au Cameroun qui a inspiré les participants dans leurs travaux, notamment les infrastructures dans la plupart dégradantes et insuffisantes pour celles des écoles qui ne sont pas noyées dans les marécages, les salons de certains individus et de certains foyers sociaux, l’insuffisance quantitative et qualitative des personnels enseignants dont les rémunérations déjà irrégulières sont dérisoires, et qui, pour la plupart n’ont aucun contrat du travail et ne sont pas affiliés à la Cnps, l’insuffisance des moyens financiers, et surtout la prolifération des écoles clandestines.

Les participants ont également penché leur réflexion sur la sécurité des élèves et des enseignants dans les écoles surtout dans les régions septentrionales où des enfants sont devenus des bombes humaines. Des mesures particulières seront prises dès la rentrée prochaine pour sécuriser les campus des écoles, a annoncé le Minedub.