Le miel blanc d’Oku en voie de labellisation

Comme le poivre blanc de Penja, ce produit pourrait être labélisé. Ce, grâce à un certificat d’enregistrement reçu en septembre 2013.

Séjourner dans l’arrondissement d’Oku sans goûter aux délices du miel blanc produit localement est assimilé à une « abomination ». Ainsi parlent certains habitants de cette localité située à 35 km seulement de Kumbo, chef lieu du département du Bui dans la région du Nord-ouest Cameroun. Bien que produit de manière artisanale, certaines initiatives de production et de commercialisation de ce produit sont nées. En dehors de la dizaine d’associations qui opèrent dans l’informel, la Oku Honey Cooperative Society Limited (Société coopérative des producteurs du miel d’Oku S.A) s’investie à développer la production et la commercialisation du miel blanc de cette localité hors de ses frontières. Avec plus de 10 années d’existence, cette petite structure d’une dizaine de membres compte une production annuelle qui oscille entre 10 à 15 tonnes par an. La structure reconnue par les autorités de l’arrondissement d’OKU emploie 4 personnes à plein temps.
Ce chiffre

va connaitre un accroissement au cours de la période allant de mars à juin. Laquelle est qualifiée de période de forte production. Le nombre d’emplois saisonniers va alors augmenter pour atteindre 20, voire même 30. La rémunération mensuelle n’excédant généralement pas 50.000 FCFA par ouvrier.
Le processus de production du miel blanc d’Oku en cours de labellisation est assez complexe. Une fois prélevée des essaims d’abeilles, le miel est conservé dans d’énormes réservoirs en plastique. Lesquels semblent adaptés pour la conservation du dit produit. Lequel sera par la suite extrait de certaines impuretés par l’entremise d’espèces de gros tamis construits pour la cause. L’obtention de la couleur blanche qui fait la particularité du miel de cette contrée, est la résultante d’un mécanisme sophistiqué que les producteurs n’ont pas voulu décliner. La raison étant la préservation du savoir faire de la structure qui veut être à l’abri d’une concurrence déloyale. Cependant, dans l’unité de production qui se trouve à proximité de la brigade de gendarmerie de la ville, on y retrouve du miel pur conservé dans des petits conteneurs en plastique. Les prix varient entre 700 FCFA et 2.000 Fcfa.