Le marché milliardaire du transport aérien des pélerins pour le hadj

Le marché milliardaire du transport aérien des pélerins pour le hadj

Le marché milliardaire du transport aérien des pélerins pour le hadj

L’exclusion de la compagnie nationale du marché du transport des pèlerins camerounais pour le Hadj 2013 en cours, a révélé à l’opinion publique  l’entreprise milliardaire que constitue le transport de près de 3500 camerounais  se rendant au pèlerinage à la Mecque. Les départs pour l`Arabie Saoudite se sont échelonnés du 20 au 30 septembre et les retours au Cameroun sont prévus  entre 20 au 30 octobre. C`est la compagnie Ethiopian Airlines qui a été retenue par le gouvernement camerounais en lieu et place de Camer-Co, pourtant en course en début d`année. On peut comprendre l’amertume ressentie du côté du transporteur national écarté d’un marché milliardaire représentant un chiffre d’affaire quasi inespéré en ces temps de grande disette, au profit du gargantuesque Ethiopian Airlines,  dont la fortune et le flotte se bâtit d’année en année sur ce marché juteux que la compagnie a trusté à plus de 50% sur  en Afrique  noire.

Comme chaque année cette grande opération religieuse est gérée par le Ministère en charge des cultes  qui  supervise l’ensemble des opérations et des marchés et accréditations liées au Hadj. Cette année 3500 Camerounais ont été autorisés par le gouvernement du royaume de l`Arabie Saoudite du fait des travaux d`agrandissement de la Kaaba sur une demande nationale de près de 5000 candidats.  Comme chaque année ce sont les premiers à verser le montant total exigé par la commission nationale du  Hadj qui rentreront dans le quota des places autorisées. Le  coût d’un pèlerinage  n’est pas à la portée du premier venu. L’enveloppe de participation  pour un pèlerin se détaille ainsi : 910.000 FCFA chacun pour le billet d`avion, 589.275 FCFA pour l`hébergement à la Mecque et à Médine, 149.720 FCFA pour les services saoudiens de base, les services supplémentaires Moassassa leur coûteront 101 855 FCFA, entre autre. Chaque pèlerin a déboursé 1.931.350 FCFA. Comme chaque année des agences se battent pour obtenir des accréditations  au titre de l’encadrement  des pèlerins. Ce sont les agences agrées  qui reçoivent les paiements  et les réservations des fidèles musulmans. Le pèlerinage à la Mecque constitue le 5e pilier de l’islam. Conformément aux injonctions divines édictées dans la sourate 22, sourate Al-Hadj, dans les versets 27 à 28, tout musulman a l’obligation d’effectuer ce rituel, si ses moyens le lui permettent. On comprend donc pourquoi le Hadj  mobilise tant de ferveur amenant certains fidèles à épargner pendant de très longues années  pour accomplir cet acte rituel. Le pèlerin est  qui accomplit son Hadj est considéré comme ayant été lavé de tous ses péchés.