camernews-mtn

«Le Cameroun s’impose comme un hub des infrastructures télécoms en Afrique centrale», selon la DG de MTN

«Le Cameroun s’impose comme un hub des infrastructures télécoms en Afrique centrale», selon la DG de MTN

Le 22 juillet 2015 à Batoké, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, le ministre des Postes et Télécoms, Jean Pierre Biyiti bi Essam, a procédé à la mise en service officielle du point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique WACS, opérationnel en territoire camerounais depuis le 1er juillet 2015, a-t-on appris de sources officielles.

S’exprimant à cette occasion, Philisiwé Sibiya (photo), la DG de MTN Cameroon, filiale locale du groupe télécoms sud-africain qui a connecté le Cameroun au WACS, a indiqué que «le Cameroun s’impose de plus en plus comme un hub pour les infrastructures des télécommunications en Afrique centrale». «Nous avions la lourde charge de choisir parmi les 10 pays dans lesquels nous opérons le long de l’Océan Atlantique où le WACS est déployé, et nous avons choisi le Cameroun», a précisé Philisiwé Sibiya.

En effet, le WACS est le second câble sous-marin à fibre optique qui atterri au Cameroun, après le SAT3, officiellement saturé. Ces deux infrastructures seront bientôt suivies par ACE, un autre câble sous-marin à fibre optique, pour lequel le gouvernement camerounais et la filiale du groupe télécoms français Orange ont récemment signé une convention d’exploitation et de construction du point d’atterrissement dans la ville de Kribi.

Par ailleurs, a-t-on appris de bonnes sources, le gouvernement camerounais négocie actuellement son entrée dans le consortium qui gère le câble sous-marin Main One, qui pourrait alors devenir la 4ème infrastructure de ce type à atterrir sur le territoire camerounais ; permettant ainsi à l’Etat de réaliser son ambition de déployer 10 000 Km de fibre optique dans le pays d’ici à 2020.

 

camernews-mtn

camernews-mtn