camernews-albert

Le Cameroun accueille Albert Ebosse

Le Cameroun accueille Albert Ebosse

La dépouille de l’attaquant camerounais de la Jeunesse sportive de Kabylie, Albert Ebosse Bodjongo, tué samedi dernier, 24 août au terme d’une rencontre de Ligue professionnelle 1 algérienne a été rapatriée au Cameroun, par l’aéroport international de Douala ce vendredi 29 août aux environs de 17h30, une heure plus tard que prévue.

 

Cependant, la longue attente n’a démobilisé personne, même pas le ministre des sports et de l’éducation physique, Adoum Garoua qui s’est rendu à Douala spécialement pour la circonstance. Il était entouré du président du Comité de normalisation du football local, de l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun, les parents du défunt et de plusieurs autorités administratives, politiques, religieuses et sportives de la région. Il y avait clairement du beau monde au service Frêt de l’aéroport de Douala ce jour.

Ebosse fédère tradition et religion

La cérémonie d’accueil de la dépouille d’Ebosse a démarré par un rituel traditionnel sous la houlette d’un chef traditionnel. Comme de tradition, il a accueilli la dépouille avant qu’elle ne franchisse le lieu prévu pour les hommages. Pendant moins d’une dizaine de minutes, le garant des traditions rythmé par des tambours s’est rapproché du cercueil et a prononcé quelques paroles en langue Bassa, la langue du défunt, question de souhaiter la bienvenue au pays natal.

Puis, vint l’heure de l’office religieux. Dans une homélie choisie à dessein, le pasteur a invité les uns et les autres au pardon, car, a-t-il dit : « La vengeance est réservée à Dieu. » Ce message n’est certainement pas entré dans des oreilles de sourds puisque cela a eu pour effet d’apaiser presqu’immédiatement la colère née de l’incompréhension du crime.

La liturgie de la parole achevée, le corps a été conduit à la morgue de l’hôpital général de Douala. Selon des sources concordantes, une autopsie d’être faite, afin d’apporter la lumière sur les circonstances de cette tragédie, qui plonge le Cameroun tout en entier dans le deuil. Toujours des sources non officielles, Albert Ebosse pourrait être inhumé le weekend du 12 septembre. Deux jours après la réception des Eléphants à Yaoundé pour le deuxième match des qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations, Maroc 2015.

 

 

camernews-albert

camernews-albert