camernews-le-front

Le CAMDIAC, CODE, DNK, et le CCD se mettent ensemble pour créer «Le Front» qui ambitionne de chasser Paul Biya du pouvoir

Le CAMDIAC, CODE, DNK, et le CCD se mettent ensemble pour créer «Le Front» qui ambitionne de chasser Paul Biya du pouvoir

Pour le nouveau front, « la rue reste la seule alternative crédible au peuple Camerounais pour défaire » le régime de Paul Biya

Réunies à Paris ce 22 novembre 2014, la CAMDIAC, le CODE, le DNK, et le CCD ont mis sur pied une plate-forme d’action commune appelée «Front Uni de la Diaspora pour une Alternative au Cameroun», en abrégé, «Le Front». A l’unanimité, les différents groupes se sont entendus sur sept points qui visent à «mettre fin au long et douloureux règne du régime UNC-RDPC-Biya» et apporter un changement au Cameroun.

Dans sa première résolution, «Le Front» invite les camerounais à une sorte de révolution à la burkinabé et indique que le changement au Cameroun passera par la rue. «Réaffirmons que face à la volonté de Mr Biya de s’éterniser au pouvoir, la rue reste la seule alternative crédible au peuple Camerounais pour défaire son régime», indique Le Front.

Le nouveau groupement invite des Etats et les organisations internationales à sevrer Yaoundé de toute aide en ce moment où le Cameroun est sous tutelle d’un « régime dictatorial et corrompu ».

 Peter KUM

DECLARATION DE PARIS

22 Novembre 2014

Nous, organisations signataires de la présente déclaration,

Réunies à Paris ce 22 novembre 2014,

Ayant fait le constat de la situation de déni des droits humains qui prévaut au Cameroun, d’extrême pauvreté de la très grande majorité du peuple camerounais, et de confiscation du pouvoir politique par le régime illégal et illégitime de M. Paul Barthélemy Biya et du RDPC,

Avons constitué une plate-forme d’action commune appelée « Front Uni de la Diaspora pour une Alternative au Cameroun », en abrégé, « Le Front ».

A l’unanimité, Nous :

  • Réaffirmons que face à la volonté de Mr Biya de s’éterniser au pouvoir, la rue reste la seule alternative crédible au peuple Camerounais pour défaire son régime ;
  • Réitérons notre détermination à démanteler le pouvoir autocratique et illégitime de Yaoundé partout où il sévit, au Cameroun et à l’extérieur;
  • Appelons toutes les composantes patriotiques de la société civile et de la classe politique camerounaise à l’intérieur et en diaspora à s’unir pour mettre fin au long et douloureux règne du régime UNC-RDPC-Biya ;
  • Demandons à tous les Etats et à toutes les organisations internationales démocratiques de retirer tout crédit et tout soutien matériel au régime dictatorial et corrompu de Yaoundé et de suspendre toute coopération bénéficiant à ce régime ;
  • Restons ouverts aux contributions de tous les partenaires soucieux des intérêts du peuple camerounais, pouvant renforcer et accompagner toute initiative de libération nationale ;
  • Nous engageons à appuyer toutes les initiatives locales de changement et à soutenir le peuple camerounais partout où il s’opposera au régime despotique et miné par la gabegie de M. Biya ;
  • Appelons enfin le vaillant peuple camerounais à se remettre en mouvement, dans un ultime élan patriotique, pour se libérer du régime tyrannique de Paul Biya, par tous les moyens qu’il juge légitimes.

Fait à Paris le 22 Novembre 2014

Signataires :

Pour la CAMDIAC : Dr Jean Bosco Tagne – Dr Peter Ade

Pour le CCD : Général Waffo Wanto – Henri Kingue

Pour le CODE : Dr. Patrice Ndjoumi – Brice Nitcheu – Commissaire Junior Zogo – Moïse Essoh

Pour le DNK : Jean Robert Wanko

Le Front, Paris – 22/11/2014
Photo: (c) Le Front