L’audit de la convention de concession du chemin de fer entre l’Etat camerounais et Camrail est terminé

Alors que les responsables de Camrail et les populations d’Eséka s’apprêtent à commémorer le 1er anniversaire de la catastrophe ferroviaire survenue dans cette localité de la région du Centre du Cameroun, le 21 octobre 2016, le Quotidien gouvernemental, citant des sources internes à l’entreprise ferroviaire, révèle que l’audit du contrat de concession liant cette entreprise à l’Etat du Cameroun est achevé.

 «Camrail reste dans l’attente des orientations que le gouvernement voudra formuler, dans le cadre de la création de la société de patrimoine prescrite par le chef de l’Etat», indique la source citée par l’organe de presse public.

En clair, conformément aux instructions données par le chef de l’Etat camerounais après la catastrophe d’Eséka, l’on s’achemine progressivement vers la création d’une entreprise de patrimoine qui se chargera désormais de la gestion et de la maintenance des infrastructures ferroviaires, mission jusqu’ici remplie par Camrail.