camernews-mtn

l’ART accuse MTN et Orange de n’avoir pas respecté le cahier de charges lié à la 4G

l’ART accuse MTN et Orange de n’avoir pas respecté le cahier de charges lié à la 4G

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) au Cameroun signe et persiste : réglementairement, la technologie 4G n’est pas encore une réalité dans le pays, malgré l’annonce faite par les opérateurs. «Lorsqu’on donne une concession à un opérateur, il y a un document cadre et en annexe, un cahier de charges qui donne plus de précisions sur ce que devrait faire un opérateur de sa concession. Malheureusement, les opérateurs se sont précipités sur le lancement de la 4èmegénération sans tenir compte de tous ces éléments», soutient Mengang Bekono, directeur technique de l’ART, cité par le Quotidien gouvernemental.

Concrètement, d’après l’ART qui n’a pour l’instant pris aucune mesure répressive contre Orange et MTN qui ont presque simultanément annoncé l’avènement de la 4G au Cameroun en décembre 2015, ces opérateurs n’ont pas respecté les obligations prescrites par l’Etat camerounais en termes de fréquence sur laquelle ils doivent opérer, le taux de couverture du réseau et la qualité de service.

Bien plus, apprend-on, certains aspects du cahier de charges imposé aux opérateurs titulaire de la licence 4G au Cameroun sont encore en cours d’élaboration ou encore en instance à l’Union internationale des télécommunications (UIT). «Il était question que tous ces éléments soient affinés avant le grand déploiement de la 4 G», souligne le directeur technique de l’ART, avant d’affirmer, sentencieux : «Le régulateur continue de dire que le lancement de la 4G est juste un coup de publicité, une stratégie commerciale et rien d’autre».

 

camernews-mtn

camernews-mtn