L’ambassadeur du Japon à Minawao

S.E. Kunio Okamura et les responsables du Programme mondiale alimentaire (PAM) y sont allés pour une visite aux réfugiés

 

Voici la troisième fois en moins d’un trimestre que l’ambassadeur du Japon au Cameroun, S.E. Kunio Okamura fait le déplacement du camp des réfugiés de Minawao. En présence du préfet du Mayo Tsanaga, Raymond Roksbo, la visite de 22-26 mai, 2017 avait pour but d’évaluer l’impact de l’aide humanitaire, don du peuple japonais, accordée aux victimes de la guerre contre Boko Haram. « Depuis trois ans, cet élan de solidarité internationale à l’endroit du Cameroun s’élève déjà à un peu plus de 35 millions de dollars américains que nous injectons à travers les partenaires tels que le PAM, le HCR, le Système des Nations unies et autres », a précisé l’ambassadeur. En effet, poursuit-il, « la question du terrorisme est un problème mondial, et comme l’a déclaré le président Paul Biya, à un problème global, il faut une réaction globale. D’où tout le sens de notre action humanitaire ».
Cette descente sur le terrain a permis au diplomate japonais de rencontrer personnellement les réfugiés, de discuter avec eux, de leur poser des questions afin de comprendre leur difficultés. En faisant le tour du camp de Minawao à pied comme à voiture, il s’est particulièrement intéressé aux enfants qui bénéficient de cet appui financier à travers le PAM qui met à leur disposition des produits tels que des céréales et des denrées composites faites à base des produits locaux.