camernews-Fecafoot

La FIFA proroge de 8 mois supplémentaires le mandat du comité de normalisation de la FECAFOOT

La FIFA proroge de 8 mois supplémentaires le mandat du comité de normalisation de la FECAFOOT

Le comité exécutif de la Fédération internationale de football association (FIFA) a prorogé de huit mois supplémentaires, lors de sa troisième session annuelle clôturé vendredi à Zurich en Suisse, le mandat des onze membres du comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) qui devait initialement s’achever à la fin de ce mois.

« Le mandat du comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a été étendu jusqu’au 30 novembre 2014 », indique le communiqué final de la FIFA annoncé par la FECAFOOT à Yaoundé.

Nommés le 22 juillet 2013 en pleine crise électorale à la FECAFOOT, les onze membres du comité de normalisation sous la conduite de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports Joseph Owona s’étaient vus confier pour principales missions, la révision des statuts querellés, l’organisation de nouvelles elections au plus tard le 31 mars 2014 et la gestion des affaires courantes.

La prorogation du mandat de cet organe provisoire ne fait cependant pas plaisir à tout le monde. Certains acteurs du football camerounais étaient montés au créneau pour s’y opposer.

« Au regard de la feuille de route qui a été assignée à Joseph Owona et ses collaborateurs, c’est un échec. Pour cause, après huit mois, les textes ne sont pas prêts, la gestion des affaires courantes bat de l’aile et pire, les élections ne sont pas organisées à la fédération », a réagi Abdouraman Hamadou, l’ancien chef de cabinet d’Iya Mohammed, ex-président de la FECAFOOT écroué depuis juin à la prison centrale de Yaoundé suite à des accusations de détournement de fonds publics à la Société de développement de coton (SODECOTON) qu’il dirigeait depuis près de 30 ans.

Selon Abdouraman Hamadou, « l’après-31 mars crée une période de non-droit à la FECAFOOT ». En prévision à la décision de la FIFA, il avait menacé la semaine dernière de saisir le tribunal arbitral du sport basé à Lausanne en Suisse.

Les 14 et 15 mars, deux émissaires de la FIFA, Primo Carvalho et Me Prosper Abéga, respectivement responsable du département des associations nationales et membre de la commission juridique déjà présents à Yaoundé lors de l’installation du comité en juillet 2013, ont effectué une nouvelle mission au Cameroun pour évaluer le travail mené depuis huit mois.

Au terme de cette mission, le chef d’équipe Primo Carvalho avait déjà laisser entrevoir l’éventualité de cette « extension de mandate ». « Courir aux élections, ce n’est pas à propos encore aujourd’hui », avait-il déclaré à la presse.

Les dispositions de la FIFA précisent toutefois qu’aucun membre du comité de normalisation ne peut être ni électeur, ni eligible lors du scrutin devant permettre de doter la FECEAFOOT d’une nouvelle équipe dirigeante élue sans contestation.

camernews-Fecafoot

camernews-Fecafoot